Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog

📬 Pour nous écrire

dimanche 17 juillet 2022

S'il te plaît, dessine-moi une séance d'initiation à l'hippothérapie 🐎

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

J'espère que vous passez tous un excellent été. 
 
Comme chaque année, nous restons à Genève en juillet/août. C'est la meilleure période dans cette ville, alors pourquoi partir au lieu d'en profiter chez nous, quand il y a moins de monde ? Se déplacer dans des aéroports ou des gares bondé n'est pas vraiment le kif de mes deux 2 jambes🦵. Ici, ça roule, c'est cool d'accompagner mon humaine en physio le matin et d'enchaîner en direction de la playa où nous nageons en fin de matinée. David et Talaria consomment leur pique-nique sur place ou vont à la terrasse de la Perle du Lac pour manger un bout avant de rentrer en prenant bien garde de me faire marcher sur le gazon à ces heures chaudes jusqu'à l'arrêt du bus que nous prenons volontairement dans le mauvais sens (nous sommes à un arrêt du terminus) afin de pouvoir rester à l'ombre pour l'attendre et pouvoir rentrer au frais à casa...
 
À ce rituel – enfin pas tous les jours non plus et pas toujours en combinaison avec la physio –, mon humaine a ajouté une nouvelle activité. Elle avait vu, le 1er juin, une émission sur la RTS qui présentait la fondation Équi-page, fondation qui propose des cours d'équitation adaptée d'une part, et de thérapie avec le cheval d'autre part. Cela faisait longtemps que mon humaine avait très envie de découvrir les bienfaits de l'hippothérapie.
 
En plein visionnage de l'émission, elle se précipitait sur son ordinateur pour visiter le site de la fondation et les contacter. 
 
Elle se voyait déjà monter à cheval, même si une petite voix en elle se demandait si elle ne serait pas apeurée devant la prestance d'un cheval dont la taille au garrot correspond à la sienne... 
 
Réponse en image :-)
 
En premier plan, je tourne le dos à une fontaine. Je suis tenue en laisse par Fatima, notre photographe. En arrière plan, mon humaine, sous le regard attentif de Perrine, monte Lateo, un hongre bai Franches-Montagnes de 16 ans qui est en train de boire. 

mardi 7 juin 2022

Dix années bien remplies de la vie d'un chien-guide : tout a commencé le 7 juin 2012...


Ma Yukalinette d'amour, 

Ce matin, alors que tu es venue, comme à ton habitude, me trouver joyeusement au saut du lit, j'ai pensé à ma gratitude de t'avoir auprès de moi depuis plus de 7 ans et à la lettre de remerciement que j'allais t'écrire pour célébrer dignement ton dixième anniversaire.

Je ne me rappelle pas de ce que j'ai bien pu vivre le 7 juin 2012. Pourtant, cette date allait s'inscrire parmi les journées mémorables de notre petite famille. Il devait y avoir une sacrée constellation planétaire ! 
 

Mes «jumelles» félino-canine chéries


Un chaton tigré 🐱 et un chiot tout noir 🐶, dont David et moi ignorions tout, ouvrirent leurs yeux tout neufs sur ce vaste monde. Nous avions déjà Euterpe 🐈 qui allait avoir 6 ans et n'avions pas le projet de faire entrer un nouvel animal dans notre famille. Alors deux... 


Un collage de 4 photos disposées en carré. En haut à gauche : 5 chatons têtent leur mère. Au centre, une femelle tigrée. À une extrémité, un mâle roux. Les 3 autres chatons sont noirs / En haut à droite : une femelle labrador de couleur sable avec sa portée de 8 chiots tout noirs. Il y a 4 mâles et 4 femelles. Deux chiots : Ybsi et Yang sont noirs bringés. / En bas à gauche : Uranie âgée de quelques semaines. / En bas à droite : Yuka âgée de 9 semaines dans le jardin de sa famille de parrainage. 

mercredi 11 mai 2022

Arthanis, une fondation suisse romande qui a du chien !

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

C'est une belle histoire que je vais vous compter.

Dimanche dernier – le jour de la fête des mères en Suisse romande –, alors que Talaria me promenait au parca Trembley, un petit garçon surgissait de nulle part pour venir m'attraper par derrière. Mon humaine s'est arrêtée pour faire un peu barrage et freiner son ardeur, disant à ses parents qu'avec moi, il n'y aurait pas de problème, mais que ce serait bien qu'il ne prenne pas l'habitude d'attraper les chiens par derrière, certains copains pourraient avoir peur et mal réagir. 

Mais très vite, avant que les parents de ce jeune enfant ne le lui dise, Talaria réalisa que ce jeune enfant était différent. 

L'enfant se précipita vers elle et lui tendit les bras. Talaria s'est alors penchée, ce qui permit à ce petit bout de chou de déposer un petit bisou sur sa joue.

Talaria était très touchée, ce qui explique certainement qu'elle se rappelle bien plus de son émotion que du déroulement de cet échange avec les parents. La mère du petit dit au père : «tu vois, ce serait bien qu'il ait un labrad'or (nous valons bien cet orthographe !)».

«Est-ce que je peux vous demander s'il est autiste ?», leur demanda non humaine, ce que confirmèrent ses parents. 

Alors j'ai une excellente nouvelle : il y a une fondation, Arthanis, qui a récemment ouvert ses portes à Genève et qui forme des chiens d'assistance, entre autre pour les enfants autistes. C'est dommage que je n'aie pas de carte de visite sur moi (en fait elle ne parle pas de sa carte de visite, mais de la mienne, avec l'url de ce blog. Je suis une chienne célèbre, moi !), vous auriez pu me contacter si vous ne vous rappeliez plus de son nom. 

Arthanis Foundation (cliquer) (vous pouvez accepter sans crainte la redirection de cette page). Photo-description : les contours, en blanc, de la tête et d'une oreille tombante de chien vu de profil, le point de l'œil en bleu clair. Le chien regarde vers la droite. Sous son museau il est écrit en blanc également : fondation Arthanis en gras. Au-dessous : Chiens d'assistance et de thérapie

mardi 29 mars 2022

Rocky, le jeune «Vertrauenshund» (= chien de confiance) en poste auprès d'une femme autiste

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Aujourd'hui, le 29 mars 2022, est un grand jour pour mon humaine. Celui où elle va vous révéler un scoop du Tonnerre de Zeus. 

De plus, ce jour représente une date anniversaire pas banale : il y a de cela 7 ans, elle vivait sa dernière journée de Béotienne : elle ne savait pas ce qu'elle ratait en n'ayant pas, au pied de son lit, un posto sur lequel un magnifique labrad'or visite régulièrement les bras de Morphée. Je veux bien entendu parler de moi, sa Yukalinette d'amour. C'était son dernier jour, et sa dernière nuit sans chien ! Mais comment a-t-elle pu vivre sans chien ? 

Elle vous avait déjà expliqué dans ce blog que pour elle, je ne suis pas seulement le chien-guide qui sécurise ses pas en raison de sa déficience visuelle mais aussi l'ange à 4 pattes qui lui donne un sentiment de sécurité encore jamais éprouvé lorsqu'elle s'aventure hors de ses pénates. Je l'aide également à gérer son TSA (Trouble du Spectre de l'Autisme). «Si seulement mon TSA avait été diagnostiqué dans l'enfance ! Comme j'aurais aimé avoir qu'un chien d'assistance se tienne partout à mes côtés lorsque j'étais à l'école secondaire (le collège pour nos amis français) et au gymnase (le lycée pour nos voisins) ! Évidemment, ce prodige n'avait aucune chance de se produire puisque le TSA sans déficience intellectuelle (DI) était quasiment inconnu lorsqu'elle était ado et le monde ignorait encore combien nous les chiens sommes des héros. 

Mais maintenant que c'est un fait connu, si je devais réaliser un seul beau projet, ce serait de créer une école qui éduque des chiens pour adultes (mais aussi adolescents) autistes. Et de plaider la cause des autistes détenteurs de chiens d'assistance qui vivent en Suisse pour qu'ils puissent bénéficier des mêmes droits et prérogatives que nous, les personnes déficientes visuelles, avons pour nos chiens-guides. Je  parle aussi bien du droit d'accès de leur chien d'assistance que des prestations versées par l'AI pour les frais d'entretien (surtout pour les frais vétérinaires). C'est une question d'équité...  ».

En 2018, j'avais rédigé l'article suivant : Câline, jeune labrador bientôt en poste auprès d'un enfant autiste (cliquer) et je relatais la visite de mon humaine – et de mon humain : depuis le temps je me suis aussi attachée à David – avec une jeune femme autiste, de l'école de chiens-guides d'Allschwil qui forme des chiens d'assistance pour enfants autistes. Elle faisait le vœu qu'un jour, une école voie la nécessité de former des chiens d'accompagnement pour adultes autistes. Elle avait même essayé de convaincre Célia Schwank de faire un test avec une adulte autiste ! 

Et bien vous savez quoi ? Son vœu a été exaucé et... justement par Célia ! Elle ne sait ni pourquoi ni comment, mais Célia, qui a travaillé à Allschwil de 2013 à 2020, a été engagée dans une autre école de chiens-guides, la VBM Verein für Blindenhunde und Mobilitätshilfen (= Association pour chiens-guides et aide à la mobilité) à Liestal, Bâle-Campagne où elle est directrice de projet dans un nouveau département qui éduque des «Vertrauenshunde» (= chiens de confiance : c'est beau, non, comme nom ?) pour adultes autistes ! Elle n'est pas belle, la vie ?

Joëlle Lynn avec un sac à dos bleu clair et Rocky, labrador chocolat équipé de son beau harnais bleu foncé de chien de confiance sont de profil sur un pont qu'ils longent. Nous pouvons apercevoir, en arrière-plan,  une balustrade et derrière elle, une rivière. Rocky est en premier plan, il remue manifestement la queue qu'il porte haute et regarde en direction de son humaine.

lundi 9 août 2021

Yuka et Gioia en promenade au Nant d'Avril

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Hier, Ariane, ma marraine et David discutaient par WhatsApp de la prochaine fois que nous verrions et ils se sont dit que ce serait chouette de nous voir aujourd'hui. Mon humaine a sauté sur son téléphone pour voir s'il y aurait de la place dans le restaurant qu'ils voulaient faire connaître à Ariane. La chance était avec nous. Le lundi, il y a moins de monde et il en restait pour nous. D'habitude le Café de Peney est archi plein et il faut s'y prendre à l'avance. 

J'étais très contente de retrouver Gioia, le 8ème chiot que ma marraine parraine (vous vous rappelez, je suis la 3ème !). Gigi a 18 mois, elle va rentrer à la fac en septembre. 

C'était la derrière fois que je l'ai vue... sauf si je réussis à faire revenir ma marraine en août... Dis, ma marraine, tu peux venir encore une fois voir ta petite noiraude même si tu as un agenda bien rempli ? 

Gioia, c'est la labrador beige aux oreilles caramel qui est toute collée à moi, labrador noire comme vous le savez. Nous sommes tête contre tête, museau contre museau et nos corps s'écartent. 

lundi 7 juin 2021

Quand une minette 😸et une dame chien-guide 🦮 sont en colère 😾

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frère

Ouaf 🦮 salut les lecteurs de ce blog ! Aujourd'hui, je m'associe à ma jumelle féline, Uranie, pour dénoncer notre humaine, Talaria pour ne pas la nommer. Nous ne décolérons pas !

Que nous vous racontions. 

😸 : Ce matin pas un happy 9-miaou birthday. Pire Talaria s’est carapatée avec ma jumelle canine et mon humain pour fêter son anniversaire de l'année passée à lui, rapport au fait qu'il avait changé de dizaine et reçu un bon pour un hôtel à Coire qui allait être échu. Ces 2 jambes ont attendu que la pandémie se calme. 

🦮 : Je vous confirme : nous prenons le taxi 🚞 à l’heure. 

Puis, alors que nous fûmes confortablement installés dans le train, l’humaine de ma sœur Ybsi m'a écrit en son nom pour me souhaiter un happy 9-ouaf birthday 🥳. Enfin quelqu’un qui pense à moi ! Heureusement qu'une humaine – celle de ma sœur visiblement plus chanceuse que moi – assure.

Là dessus mon humaine, décidément pas très réveillée, a regardé son calendrier. WoW mais c’est aujourd’hui le 7 juin ! C’est pas demain?! 
Peut être une image de 1 personne et texte
Talaria prend sa tête entre les mains en signe d'effroi

vendredi 4 juin 2021

À la recherche d'une canne blanche SED friendly

Chers lecteurs, 

Cet article, comme ceux qui figureront dans la nouvelle rubrique que j'ai mise dans mon blog, s'adressent avant tout à des personnes qui ont à la fois une déficience visuelle et un syndrome d'Ehlers-Danlos (ou une autre pathologique qui engendre des douleurs articulaires).

Il n’est pas toujours aisé de ménager la chèvre et le chou lorsque les moyens auxiliaires requis pour répondre à un handicap sont délétères pour un autre. 

J'ai eu à répondre à ce défi à plusieurs reprises, et trouver des moyens auxiliaires plus adaptés à ma double condition de DV & SED. 

Mon but est de faire modestement profiter de mon expérience, pour apporter quelques pistes. 

Je serai la plus descriptive possible en pensant aux personnes aveugles. 

Commençons avec l'outil le plus commun : 

la canne blanche


4 cannes blanches. De gauche à droite : une canadienne (Ambutech) avec un manche à méplat, un embout oblong, puis 3 cannes avec une poignée ergonomique coudées 

jeudi 3 juin 2021

Quand un chien-guide prépare ses prochaines vacances

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Pendant que mon humaine, qui a ouvert une nouvelle rubrique dédié au SED prépare son prochain article, je vous annonce, pas peu fière, que je pars bientôt en vacances avec mes humains (depuis le temps, David est aussi devenu mon humain ! Ça fait quand même 6 ans que je suis en poste à Geneva City !).  

La dernière fois que nous étions partis, c'était à Nice, à Noël 2019. Nous ne doutions absolument pas de ce que les humais allaient endurer un mois plus tard... 

L'été dernier nous avons profité du beau temps à Genève pour profiter de la plage. David avait changé de dizaine en juillet et mon humaine avait proposé à la famille et aux amis réunis autour d'une belle tablée en terrasse de participer à l'organisation de vacances de rêves pour lui. 

En effet, son homme est un ferrovipathe. Un vrai de vrai ! Le nom est plus joli en anglais : ça se dit «railway enthusiast». Vous avez sûrement compris : c'est un fou des trains. Et il rêve depuis longtemps d'aller à Poschiavo, au fin fond des Grisons italianophones avec le Bernina express. 


Le Bernina Express, un train rouge avec des fenêtres panoramiques, avec en arrière plan les Alpes rhétiques ou Alpes grisonnes

jeudi 22 avril 2021

La grammaire inclusive à l'épreuve d'une synthèse vocale

Merci à l'Odieux Connard pour son article L’ÉCRITURE PAS TRÈS INCLUSIVE (cliquer) d'où provient cette illustration de la célèbre gravure représentant une soirée à Nuit Debout. Photodescrition (ce que j'arrive à voir) : Trois hommes sont en arrière plan, un autre s'affale sur celui du milieu. Couché devant eux, un homme qui semble tenir une épée. L'homme de droite dit : «La·es ami·e·s vous pouvez être fie·è·r·e·s de vous...». Celui de droite répond : «HO NON, MAURICE FAIT UN AVC !» Dessous, c'est écrit Non, c'est de l'inclusif.


Chers lecteurs, 

Dans cet article, je suis sortie du domaine des chiens-guides pour aborder un autre problème d'accessibilité que rencontrent les déficients visuels qui ne peuvent pas lire «en noir» (expression utilisée par les DV pour désigner la lecture et l'écriture des «voyants»).

Mise en situation

Je m'adresse ici plus spécifiquement aux adeptes de la grammaire prétendument inclusive. Je vous propose un défi : une fois que vous aurez déclenché la vidéo ci-dessous, vous voudrez bien fermer les yeux et vivre, durant quelques minutes, la situation d'une personne aveugle qui prend connaissance d'une lettre, via sa synthèse vocale, étant précisé que je n'ai rien inventé : il s'agit du début d'une circulaire qui a réellement été envoyée par mon Alma mater, – l'Université de Genève pour ne pas la nommer –, à ses étudiants durant la première vague du covid-19 : 

mardi 30 mars 2021

Six ans 🥰

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Ce soir, ma marraine écrivait un WhatsApp à mon humaine pour lui dire que demain, elle irait à la gare de Lausanne pour une démo de XXL ! 🦮 Traduction : Ethos, son filleul n°7, un grannnnnd copain blondinet, vient tout juste de réussir son permis de conduire. Il va bientôt prendre son poste à Neuchâtel. Comme toujours, lorsque l'un d'entre nous réussit son examen, l'école permet à sa famille de parrainage d'assister à une démonstration. C'est toujours extrêmement émouvant et gratifiant pour ces familles de voir le résultat de leurs efforts. Le chiot qui avait débarqué chez elles à 9 semaines est apte à accomplir sa mission de chien-guide et sera remis dans quelques jours à un DV qui l'attend avec impatience. Elles savent dans quel canton ira vivre ce beau labrador. Certaines d'entre elles ne le reverront plus jamais, ne recevront pas de nouvelles. C'est le DV qui reçoit l'adresse de la famille de parrainage et pas l'inverse. Il a donc le choix de prendre contact ou pas. 

Ariane, ma marraine, va donc voir Ethos à l'œuvre. Elle s'en fait une joie, vous imaginez bien ! 

Maintenant, elle s'occupe de Gioia (ça veut dire «la joie» en italien), une blondinette aux oreilles caramel que ma Talaria surnomme Gigi l'amorosa (rapport à une certaine chanson de Dalida) qui entrera à l'école en juillet si tout va bien. Et après ça, Ariane va recommencer l'aventure avec un 9ème chiot ! 

Assez parlé des petits nouveaux qui squattent mon posto ! Parlons de leur chiot n°3 (cf «Les filleul(e)s d'Ariane», le premier qui a obtenu sa matu avec mention très bien, et qui a pu entrer à la fac de Brenles avant de réussir sa graduation le 13 mars 2015 : Yuka des Hauts Tierdoz, de la maison Targaryen, héritière légitime du trône de fer, reine des Andals, de Rhoynar et des Premiers Hommes, Reine de Meereen, protectrice des Sept Royaumes, mère des dragons, la Khaleesi de la Grande Mer Herbeuse, l’imbrûlée, la briseuse de chaînes. Moi ! Non, je n'ai pas les coussinets qui enflent ! 

Pour en revenir au WhatsApp de marAri, mon humaine lui a répondu que c'est justement l'anniversaire de notre binôme. Cela fait 6 ans aujourd'hui que je me suis installée au bout du lac (comme dit ma marraine). Talaria a ajouté que nous devrions faire un article, comme chaque année, mais que nous étions à cours d'idée.

Ma marraine a réagi en photo : une qu'elle n'avait pas encore envoyée à mon humaine : c'est moi, adorable petite noiraude, le 13 décembre 2013, assise sur une couverture crème avec des empreintes de coussinets, dans un vari-kennel, alors que j'étais en chemin pour Brenles. J'étais inscrite au concours d'entrée pour la formation de chiens-guides. Durant 3 semaines, j'allais être évaluée par des prof de ma fac. Pour ma marraine, c'était un jour triste, déchirant : celui où, après avoir été aux petits soins pour moi durant 18 mois, ne me quittant quasiment jamais, elle devait me dire au revoir... 


dimanche 5 juillet 2020

C'est l'été ! Der Sommer. The summer. L'estate. Η Καλοκαίρι

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Après le télétravail, je déclare ouverte : la playa Perle du Lac ! 


Je suis assise, un peu de lac en arrière plan.  Je regarde mon humaine

lundi 13 avril 2020

Lettre d'un chien-guide confiné. Enfin... presque !


Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Permettez-moi de vous souhaiter de Joyeuses Pâques .

Quoi de neuf chez vous ? Comment vivez-vous votre confinement ?

Vous voulez savoir ce qui se passe pour nous à Geneva ? Suivez le guide !

Au début du confinement, un pote border collie a posté, sur les réseaux sociaux, un message sous le hastag : #télétravail #StayAtHome #JeResteÀLaMaison

Ni une ni deux, j'ai décidé de diriger les pas de mon humaine à distance, foi de Yuka !



Collage de deux photos : en haut, visible de ¾, la tête d'un border collie posté devant un ordinateur de bureau. Il supervise, un troupeau de moutons qui apparaît à l'écran. Il est écrit #télétravail #StayAtHome . En dessous, je porte mon harnais de travail, et suis a terra devant un ordinateur portable sur lequel apparaît mon humaine. Il y a l'inscription #JeTéléGuide #YukaConnectée

lundi 30 mars 2020

Cinq ans 🥰

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Il y a cinq ans de cela, je passais ma dernière nuit dans le campus de mon université pour chiens-guides, dans le canton de Vaud. 

J'avais réussi mon examen final le 13 mars 2015 et immédiatement trouvé un poste au bout du lac, pour parler comme ma marraine. 
Et oui, c'est bien ma truffe que vous apercevez en couverture du magazine n°40 de ma fac ! 

vendredi 7 juin 2019

Miaou salut les amis des chiens-guides ! C'est Euterpe !

Peuchère, bonjour à toutes et à tous ! 

Ça fait 4 ans et des poussières que Talaria n'en a que pour une sac à puces noiraude qui se la pète sous prétexte qu'elle travaille pour mon personnel  ! 

Il est largement temps que j'intervienne. 

Je m' présente : Euterpe 'Tite Muse, tricolore et révolutionnaire jusqu'au bout des griffes. J'ai la robe tricolore et le caractère bien trempé qui va avec. Je suis une grande gueule et suis née lors de la commémoration de la Prise de la Bastille, en 2006, à Marignane. Deux mois plus tard, le 24 septembre, j'ai pris le TGV depuis Marseille avec une Talaria toute éprise de moi, fière, mais fière de voir les voyageurs admiratifs !

Je menais une vie paisible chez elle. J'ai même pris l'avion avec la regrettée compagnie d'aviation Fly Baboo pour aller chez une amie à Villeneuve Loubet en octobre de la même année. L'hôtesse de l'air qui en avait une comme moi à la maison, a installé Talaria tout devant. Nous avions 6 sièges rien que pour nous, 3 face à face. Comme j'étais toute calme, j'ai pu sortir du sac de transport pour me blottir dans ses bras pendant alors qu'elle buvait le café que l'hôtesse de l'air lui avait servi en prenant même soin de le «touiller» pour mélanger le sucre et la crème. 

J'étais si contente de Talaria qui s'occupait si bien de moi que j'ai décidé d'engager un deuxième humain en 2009. David m'avait fait fort belle impression. 

Trois ans plus tard, arriva une date noire : le 7 juin 2012. Ce jour là, j'ai paressé comme tous les jours dans les endroits les plus improbables. J'ai passé beaucoup de temps dans les bras de Talaria comme à mon habitude. 

Je ne me doutais de rien. Ce jour là, naquit ma concurrence... 

Au pied du lit de Talaria, sur le posto de Yuyu, Yuka est assise et regarde l'objectif. À sa droite coucher en boule, Uranie, une tigrée

jeudi 30 mai 2019

Deux après-midi dans ma vie de chien-guide

Ouaf, salut les gens ! 

D'habitude, c'est à mes collègues chiens-guides que j'écris mes articles. Mais aujourd'hui, je vais faire une exception et m'adresser à vous, les deux pattes. J'en ai, des choses à vous dire !

D'abord, il faut que je vous explique. J'ai été repérée par Spirit Wind, une étudiante en photographie qui m'a invitée pour faire un shooting. 

Sur une photo en noir et blanc, mon humaine – que je guide – et moi sommes vues de profil en premier plan. De mon humaine, on ne voit que les jambes qui masquent un peu mon arrière train. 

samedi 30 mars 2019

Quatre ans 🥰

Ma Yukalinette d’amour 🥰,

Je viens de te sortir pour ton dernier stacca avant de me précipiter au lit, épuisée. Puis je regarde l’heure et réalise qu’il y a quatre ans, j’étais à 7h et 18 minutes de ton arrivée ici. Je te regarde bien installée dans ta célèbre position du crawl sur ton posto juste là, au pied de mon lit, et je souris.  J'entends le bruit de ta respiration, si paisible, et me demande si tu es en train de rêver 💭, et à quoi !  J'aime tant t'avoir là, juste à mes côtés 💞
Yuka couchée sur son matelas, à la droite de mon lit d'où je l'ai prise en photo

lundi 3 décembre 2018

Des chiens à l'institut Curie

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Les humains n'ont pas finis d'être épatés par nos prouesses, je vous le dis ! 

J'ai rendu visite à trois potes qui suivent une autre filière : KDog. 


dimanche 25 novembre 2018

Un film d'animation de l'école de chiens-guides du Sud Est

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,


Plusieurs amis ont envoyé un magnifique film d'animation de l'école de chien-guide de Floride à ma Talaria qui fond à chaque fois qu'elle le visionne. 

Alors j'ai décidé de le partager pour vous montrer que ce n'est pas de la tarte, foi de Yuka, d'apprendre à guider un humain. C'est qu'il faut être concentré pour bien contourner les obstacles ou les signaler en s'arrêtant devant pour que notre humain fasse gaffe à ce qui va suivre ! 

Je vous souhaite un bon visionnage ;-)

Au fait il va y avoir des smileys avec un chien-guide tout bientôt, je vais pouvoir en mettre partout ! 






Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

samedi 24 novembre 2018

Vive le Yuka Friday !

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Hier, le lendemain du repas de la Thanksgiving 2018, j'ai déclaré solennellement que dorénavant, ce jour-là serait le Yuka Friday. 


Je suis debout, face à vous, on ne voit que ma tête. Dans la gueule, mon posto mobile : ie ma couverture douce qui m'accompagne dans mes voyages avec mon humaine et son chéri. 

Non, ne rêvez pas les labradors, ce n'est pas le jour où tous les Cats and Dogs offriront une gamelle pleine de bonnes choses à tous les chiens et les chats noirs du pays ! Non non non !




mardi 13 novembre 2018

Deux anniversaire d'expertise qui tombent presque en même temps !

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

S'il y a des dates qui se fêtent, c'est bien celle-ci : aujourd'hui, il y a 3 ans que notre binôme a réussi l'expertise ! Trois ans que nous sommes parvenus à prouver à l'assurance invalidité que grâce à moi, petite Yukalinette d'amour, mon humaine se déplace en toute sécurité. 

Trois ans que nous avons pu annoncer fièrement à ma marraine que nous irions lui rendre visite pour son anniversaire peu après. Depuis le temps que mes deux humaines bavardes, qui échangent régulièrement des WhatsApp, attendaient de se voir en vrai ! 

Vous vous rappelez de notre visite à Épalinges ? marraine avait alors son 5ème chiot ! 

Je vais vous rafraîchir la mémoire ! 





Il n'y a pas qu'elles qui ont eu du plaisir à faire connaissance. Moi aussi j'ai passé une superbe journée, en m'amusant avec celui que marraine et mamTalaria appellent affectueusement Nephew : c'est-à-dire mon neveu Balou qui avait pris ma place dans mon ancien panier près du feu après Sofia, Tosca mais avant Ambre, Balou, Dasha et... l'arrivée imminente de filleul n°7 !! Et oui, marraine remet ça, elle va bientôt aller chercher E. à la nursery !  

Et nous voilà aujourd'hui, 3 ans plus tard. Mais ce n'est pas tout ! 

Entre temps, un autre protégé de marraine est devenu chien-guide à son tour ! Vous suivez ? Eh oui c'est justement Balou qui guide un détenteur quelque part en Suisse romande. Et vous savez quoi ? Il y a 14 jours, le 30 octobre, le deuxième bout de la laisse de ce binôme était diplômé à son tour ! 

Du coup, tout comme moi, Balou est retourné à Épalinges avec son détenteur qui a fait connaissance avec ma marraine !  

Balou debout dans le salon de marraine, lange tirée très généreusement. Mais ils lui donnent à boire dans cette maison ?