Ce blog évolue. Des aventures de Yuka, il se fera bientôt l’écho des pérégrinations de Yuka et de Ki

Ce blog évolue. Des aventures de Yuka, il se fera bientôt l’écho des pérégrinations de Yuka et de Ki
Savez-vous pourquoi il ne faut jamais distraire un chien-guide au travail ? Nous allons bientôt vous expliquer pourquoi…et ajouter une photo-description. Illustration faite par Chloé Roten, étudiante au Ceruleum, à Lausanne. Son Instagram : @chloe.illustree

📬 Pour nous écrire

mardi 17 janvier 2023

Wenn ein Blindenführhund den Ruhestand ankündigt

Meine lieben Schwestern, meine lieben Brüder, 

Vor etwa zwei Jahren sprach ich ungefähr so zu Talaria (N.B. das Pseudonym von Dionysia in diesem Blog)

«Sag, mein Mensch, die Jahre vergehen und ich werde älter. Hast du dir schon Gedanken über meinen Ruhestand gemacht und einen Nachfolger für mich gesucht? Wenn nicht, und da dies einige Zeit in Anspruch nimmt, schlage ich vor, dass du eine Anzeige schaltest, damit sich Labradore, die bald ihren Abschluss machen, bewerben können. 
 
Ich liege auf dem Rücken, wedle mit dem Schwanz und habe alle vier Pfoten in der Luft. Darunter steht: "Bald kommt der Ruhestand".

jeudi 12 janvier 2023

Quand un chien-guide donne son préavis de retraite

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Il y a environ 2 ans, je tins à peu près ce langage à Talaria : 

«Dis mon humaine, les années passent, je prends de l'âge. As-tu déjà songé à ma retraite et à me trouver un remplaçant ? Si ce n'est pas le cas, et comme cela prend du temps, je te suggère de passer une annonce pour que les labradors bientôt diplômés puissent candidater. 

Je suis sur le dos, remue la queue, les 4 pattes-en-l'air. En-dessous, il y a une inscription : «c'est bientôt la retraite»

dimanche 8 janvier 2023

Mon nouveau thérapeute a des sabots.

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

J'espère que vous aussi avez bien inauguré l'année 2023. 

Si je me lançais dans un bilan de l'année 2022, je dirais qu'outre le fait d'avoir pu retourner en en vacances en 🇬🇷 et me baigner avec Talaria (comme vous avez pu le lire récemment (j'ai le nom de ceux qui ne suivent pas 😹), j'ai permis à mon humaine de faire de nouvelles rencontres, et pas des moindres. 

Je vous ai déjà raconté que durant l'été, avant nos vacances, je l'avais guidée vers un centre équestre loiiiiin sur l'autre rive de Genève, où elle a eu une initiation à la thérapie par le cheval
    
Un cheval sort la tête de son box et me dit bonjour

vendredi 30 décembre 2022

Όταν ένας ελβετικός σκύλος-οδηγός πηγαίνει διακοπές στη θάλασσα στην Κρήτη

Αγαπητές μου αδελφές, αγαπητοί μου αδελφοί,

Έχουν περάσει μερικοί μήνες από την τελευταία φορά που σας έγραψα. Το γεγονός ότι δεν έχω μοιραστεί τίποτα από το καλοκαίρι δεν σημαίνει ότι είμαι ανενεργή! 

Δεν είμαι κοντά στο να είμαι αδρανής. Αρκετά άρθρα βρίσκονται σε αδράνεια και ετοιμάζω μια αλλαγή σε αυτό το ιστολόγιο κατά το 1ο τρίμηνο του 2023. Αλλά δεν θα πω περισσότερα, κάντε υπομονή 😄 

Την περασμένη άνοιξη, η Διονυσία η Φιλέλληνας είπε στον Ντέιβιντ ότι της λείπει η Ελλάδα «Κι αν επιστρέφαμε στα Μάταλα, στα νότια της Κρήτης;». 

Οι άνθρωποί μου πήγαν εκεί το 2011. Στις μακρινές αναμνήσεις της, σκέφτηκε ότι η μικρή παραλία στην οποία πήγαιναν εκείνη την εποχή θα ήταν ιδανική για να κάνω μια βουτιά μαζί της.


Πηδάω στο Λιβυκό Πέλαγος για να φτάσω στην Διονυσία. Στα δεξιά βλέπουμε τις διάσημες σπηλιές των Ματάλων.

mardi 27 décembre 2022

Quand un chien-guide helvète s’offre des vacances balnéaires en Crète

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Cela fait quelques mois que je ne vous ai pas donné de nouvelles. Ce n'est pas parce que je n'ai rien partagé depuis cet été que j'ai inactive ! 

Je suis même loin d'avoir chômé. Plusieurs articles sont en friche et je prépare un changement dans ce blog durant le 1er trimestre 2023. Mais je n'en dirai pas plus, patience 😄. 

Le printemps dernier, Talaria la philhellène a dit à David qu'elle avait l'ennui de la Grèce «Et si nous retournions à Matala, au Sud de la Crète ?».

Mes humains y étaient allés en 2011. Dans ses lointains souvenirs, elle s'est dit que la petite plage où ils allaient à l'époque serait idéale pour que je puisse faire trempette avec elle.

Je saute dans la mer de Lybie pour rejoindre Talaria. À droite, nous apercevons les célèbres grottes de Matala

dimanche 17 juillet 2022

S'il te plaît, dessine-moi une séance d'initiation à l'hippothérapie 🐎

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

J'espère que vous passez tous un excellent été. 
 
Comme chaque année, nous restons à Genève en juillet/août. C'est la meilleure période dans cette ville, alors pourquoi partir au lieu d'en profiter chez nous, quand il y a moins de monde ? Se déplacer dans des aéroports ou des gares bondé n'est pas vraiment le kif de mes deux 2 jambes🦵. Ici, ça roule, c'est cool d'accompagner mon humaine en physio le matin et d'enchaîner en direction de la playa où nous nageons en fin de matinée. David et Talaria consomment leur pique-nique sur place ou vont à la terrasse de la Perle du Lac pour manger un bout avant de rentrer en prenant bien garde de me faire marcher sur le gazon à ces heures chaudes jusqu'à l'arrêt du bus que nous prenons volontairement dans le mauvais sens (nous sommes à un arrêt du terminus) afin de pouvoir rester à l'ombre pour l'attendre et pouvoir rentrer au frais à casa...
 
À ce rituel – enfin pas tous les jours non plus et pas toujours en combinaison avec la physio –, mon humaine a ajouté une nouvelle activité. Elle avait vu, le 1er juin, une émission sur la RTS qui présentait la fondation Équi-page, fondation qui propose des cours d'équitation adaptée d'une part, et de thérapie avec le cheval d'autre part. Cela faisait longtemps que mon humaine avait très envie de découvrir les bienfaits de l'hippothérapie.
 
En plein visionnage de l'émission, elle se précipitait sur son ordinateur pour visiter le site de la fondation et les contacter. 
 
Elle se voyait déjà monter à cheval, même si une petite voix en elle se demandait si elle ne serait pas apeurée devant la prestance d'un cheval dont la taille au garrot correspond à la sienne... 
 
Réponse en image :-)
 
En premier plan, je tourne le dos à une fontaine. Je suis tenue en laisse par Fatima, notre photographe. En arrière plan, mon humaine, sous le regard attentif de Perrine, monte Lateo, un hongre bai Franches-Montagnes de 16 ans qui est en train de boire. 

mardi 7 juin 2022

Dix années bien remplies de la vie d'un chien-guide : tout a commencé le 7 juin 2012...


Ma Yukalinette d'amour, 

Ce matin, alors que tu es venue, comme à ton habitude, me trouver joyeusement au saut du lit, j'ai pensé à ma gratitude de t'avoir auprès de moi depuis plus de 7 ans et à la lettre de remerciement que j'allais t'écrire pour célébrer dignement ton dixième anniversaire.

Je ne me rappelle pas de ce que j'ai bien pu vivre le 7 juin 2012. Pourtant, cette date allait s'inscrire parmi les journées mémorables de notre petite famille. Il devait y avoir une sacrée constellation planétaire ! 
 

Mes «jumelles» félino-canine chéries


Un chaton tigré 🐱 et un chiot tout noir 🐶, dont David et moi ignorions tout, ouvrirent leurs yeux tout neufs sur ce vaste monde. Nous avions déjà Euterpe 🐈 qui allait avoir 6 ans et n'avions pas le projet de faire entrer un nouvel animal dans notre famille. Alors deux... 


Un collage de 4 photos disposées en carré. En haut à gauche : 5 chatons têtent leur mère. Au centre, une femelle tigrée. À une extrémité, un mâle roux. Les 3 autres chatons sont noirs / En haut à droite : une femelle labrador de couleur sable avec sa portée de 8 chiots tout noirs. Il y a 4 mâles et 4 femelles. Deux chiots : Ybsi et Yang sont noirs bringés. / En bas à gauche : Uranie âgée de quelques semaines. / En bas à droite : Yuka âgée de 9 semaines dans le jardin de sa famille de parrainage. 

mercredi 11 mai 2022

Arthanis, une fondation suisse romande qui a du chien !

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

C'est une belle histoire que je vais vous compter.

Dimanche dernier – le jour de la fête des mères en Suisse romande –, alors que Talaria me promenait au parca Trembley, un petit garçon surgissait de nulle part pour venir m'attraper par derrière. Mon humaine s'est arrêtée pour faire un peu barrage et freiner son ardeur, disant à ses parents qu'avec moi, il n'y aurait pas de problème, mais que ce serait bien qu'il ne prenne pas l'habitude d'attraper les chiens par derrière, certains copains pourraient avoir peur et mal réagir. 

Mais très vite, avant que les parents de ce jeune enfant ne le lui dise, Talaria réalisa que ce jeune enfant était différent. 

L'enfant se précipita vers elle et lui tendit les bras. Talaria s'est alors penchée, ce qui permit à ce petit bout de chou de déposer un petit bisou sur sa joue.

Talaria était très touchée, ce qui explique certainement qu'elle se rappelle bien plus de son émotion que du déroulement de cet échange avec les parents. La mère du petit dit au père : «tu vois, ce serait bien qu'il ait un labrad'or (nous valons bien cet orthographe !)».

«Est-ce que je peux vous demander s'il est autiste ?», leur demanda non humaine, ce que confirmèrent ses parents. 

Alors j'ai une excellente nouvelle : il y a une fondation, Arthanis, qui a récemment ouvert ses portes à Genève et qui forme des chiens d'assistance, entre autre pour les enfants autistes. C'est dommage que je n'aie pas de carte de visite sur moi (en fait elle ne parle pas de sa carte de visite, mais de la mienne, avec l'url de ce blog. Je suis une chienne célèbre, moi !), vous auriez pu me contacter si vous ne vous rappeliez plus de son nom. 

Arthanis Foundation (cliquer) (vous pouvez accepter sans crainte la redirection de cette page). Photo-description : les contours, en blanc, de la tête et d'une oreille tombante de chien vu de profil, le point de l'œil en bleu clair. Le chien regarde vers la droite. Sous son museau il est écrit en blanc également : fondation Arthanis en gras. Au-dessous : Chiens d'assistance et de thérapie

mardi 29 mars 2022

Rocky, le jeune «Vertrauenshund» (= chien de confiance) en poste auprès d'une femme autiste

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Aujourd'hui, le 29 mars 2022, est un grand jour pour mon humaine. Celui où elle va vous révéler un scoop du Tonnerre de Zeus. 

De plus, ce jour représente une date anniversaire pas banale : il y a de cela 7 ans, elle vivait sa dernière journée de Béotienne : elle ne savait pas ce qu'elle ratait en n'ayant pas, au pied de son lit, un posto sur lequel un magnifique labrad'or visite régulièrement les bras de Morphée. Je veux bien entendu parler de moi, sa Yukalinette d'amour. C'était son dernier jour, et sa dernière nuit sans chien ! Mais comment a-t-elle pu vivre sans chien ? 

Elle vous avait déjà expliqué dans ce blog que pour elle, je ne suis pas seulement le chien-guide qui sécurise ses pas en raison de sa déficience visuelle mais aussi l'ange à 4 pattes qui lui donne un sentiment de sécurité encore jamais éprouvé lorsqu'elle s'aventure hors de ses pénates. Je l'aide également à gérer son TSA (Trouble du Spectre de l'Autisme). «Si seulement mon TSA avait été diagnostiqué dans l'enfance ! Comme j'aurais aimé avoir qu'un chien d'assistance se tienne partout à mes côtés lorsque j'étais à l'école secondaire (le collège pour nos amis français) et au gymnase (le lycée pour nos voisins) ! Évidemment, ce prodige n'avait aucune chance de se produire puisque le TSA sans déficience intellectuelle (DI) était quasiment inconnu lorsqu'elle était ado et le monde ignorait encore combien nous les chiens sommes des héros. 

Mais maintenant que c'est un fait connu, si je devais réaliser un seul beau projet, ce serait de créer une école qui éduque des chiens pour adultes (mais aussi adolescents) autistes. Et de plaider la cause des autistes détenteurs de chiens d'assistance qui vivent en Suisse pour qu'ils puissent bénéficier des mêmes droits et prérogatives que nous, les personnes déficientes visuelles, avons pour nos chiens-guides. Je  parle aussi bien du droit d'accès de leur chien d'assistance que des prestations versées par l'AI pour les frais d'entretien (surtout pour les frais vétérinaires). C'est une question d'équité...  ».

En 2018, j'avais rédigé l'article suivant : Câline, jeune labrador bientôt en poste auprès d'un enfant autiste (cliquer) et je relatais la visite de mon humaine – et de mon humain : depuis le temps je me suis aussi attachée à David – avec une jeune femme autiste, de l'école de chiens-guides d'Allschwil qui forme des chiens d'assistance pour enfants autistes. Elle faisait le vœu qu'un jour, une école voie la nécessité de former des chiens d'accompagnement pour adultes autistes. Elle avait même essayé de convaincre Célia Schwank de faire un test avec une adulte autiste ! 

Et bien vous savez quoi ? Son vœu a été exaucé et... justement par Célia ! Elle ne sait ni pourquoi ni comment, mais Célia, qui a travaillé à Allschwil de 2013 à 2020, a été engagée dans une autre école de chiens-guides, la VBM Verein für Blindenhunde und Mobilitätshilfen (= Association pour chiens-guides et aide à la mobilité) à Liestal, Bâle-Campagne où elle est directrice de projet dans un nouveau département qui éduque des «Vertrauenshunde» (= chiens de confiance : c'est beau, non, comme nom ?) pour adultes autistes ! Elle n'est pas belle, la vie ?

Joëlle Lynn avec un sac à dos bleu clair et Rocky, labrador chocolat équipé de son beau harnais bleu foncé de chien de confiance sont de profil sur un pont qu'ils longent. Nous pouvons apercevoir, en arrière-plan,  une balustrade et derrière elle, une rivière. Rocky est en premier plan, il remue manifestement la queue qu'il porte haute et regarde en direction de son humaine.

lundi 9 août 2021

Yuka et Gioia en promenade au Nant d'Avril

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Hier, Ariane, ma marraine et David discutaient par WhatsApp de la prochaine fois que nous verrions et ils se sont dit que ce serait chouette de nous voir aujourd'hui. Mon humaine a sauté sur son téléphone pour voir s'il y aurait de la place dans le restaurant qu'ils voulaient faire connaître à Ariane. La chance était avec nous. Le lundi, il y a moins de monde et il en restait pour nous. D'habitude le Café de Peney est archi plein et il faut s'y prendre à l'avance. 

J'étais très contente de retrouver Gioia, le 8ème chiot que ma marraine parraine (vous vous rappelez, je suis la 3ème !). Gigi a 18 mois, elle va rentrer à la fac en septembre. 

C'était la derrière fois que je l'ai vue... sauf si je réussis à faire revenir ma marraine en août... Dis, ma marraine, tu peux venir encore une fois voir ta petite noiraude même si tu as un agenda bien rempli ? 

Gioia, c'est la labrador beige aux oreilles caramel qui est toute collée à moi, labrador noire comme vous le savez. Nous sommes tête contre tête, museau contre museau et nos corps s'écartent. 

vendredi 4 juin 2021

À la recherche d'une canne blanche SED friendly

Chers lecteurs, 

Cet article, comme ceux qui figureront dans la nouvelle rubrique que j'ai mise dans mon blog, s'adressent avant tout à des personnes qui ont à la fois une déficience visuelle et un syndrome d'Ehlers-Danlos (ou une autre pathologique qui engendre des douleurs articulaires).

Il n’est pas toujours aisé de ménager la chèvre et le chou lorsque les moyens auxiliaires requis pour répondre à un handicap sont délétères pour un autre. 

J'ai eu à répondre à ce défi à plusieurs reprises, et trouver des moyens auxiliaires plus adaptés à ma double condition de DV & SED. 

Mon but est de faire modestement profiter de mon expérience, pour apporter quelques pistes. 

Je serai la plus descriptive possible en pensant aux personnes aveugles. 

Commençons avec l'outil le plus commun : 

la canne blanche


4 cannes blanches. De gauche à droite : une canadienne (Ambutech) avec un manche à méplat, un embout oblong, puis 3 cannes avec une poignée ergonomique coudées 

jeudi 3 juin 2021

Quand un chien-guide prépare ses prochaines vacances

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Pendant que mon humaine, qui a ouvert une nouvelle rubrique dédié au SED prépare son prochain article, je vous annonce, pas peu fière, que je pars bientôt en vacances avec mes humains (depuis le temps, David est aussi devenu mon humain ! Ça fait quand même 6 ans que je suis en poste à Geneva City !).  

La dernière fois que nous étions partis, c'était à Nice, à Noël 2019. Nous ne doutions absolument pas de ce que les humais allaient endurer un mois plus tard... 

L'été dernier nous avons profité du beau temps à Genève pour profiter de la plage. David avait changé de dizaine en juillet et mon humaine avait proposé à la famille et aux amis réunis autour d'une belle tablée en terrasse de participer à l'organisation de vacances de rêves pour lui. 

En effet, son homme est un ferrovipathe. Un vrai de vrai ! Le nom est plus joli en anglais : ça se dit «railway enthusiast». Vous avez sûrement compris : c'est un fou des trains. Et il rêve depuis longtemps d'aller à Poschiavo, au fin fond des Grisons italianophones avec le Bernina express. 


Le Bernina Express, un train rouge avec des fenêtres panoramiques, avec en arrière plan les Alpes rhétiques ou Alpes grisonnes

jeudi 22 avril 2021

La grammaire inclusive à l'épreuve d'une synthèse vocale

Merci à l'Odieux Connard pour son article L’ÉCRITURE PAS TRÈS INCLUSIVE (cliquer) d'où provient cette illustration de la célèbre gravure représentant une soirée à Nuit Debout. Photodescrition (ce que j'arrive à voir) : Trois hommes sont en arrière plan, un autre s'affale sur celui du milieu. Couché devant eux, un homme qui semble tenir une épée. L'homme de droite dit : «La·es ami·e·s vous pouvez être fie·è·r·e·s de vous...». Celui de droite répond : «HO NON, MAURICE FAIT UN AVC !» Dessous, c'est écrit Non, c'est de l'inclusif.


Chers lecteurs, 

Dans cet article, je suis sortie du domaine des chiens-guides pour aborder un autre problème d'accessibilité que rencontrent les déficients visuels qui ne peuvent pas lire «en noir» (expression utilisée par les DV pour désigner la lecture et l'écriture des «voyants»).

Mise en situation

Je m'adresse ici plus spécifiquement aux adeptes de la grammaire prétendument inclusive. Je vous propose un défi : une fois que vous aurez déclenché la vidéo ci-dessous, vous voudrez bien fermer les yeux et vivre, durant quelques minutes, la situation d'une personne aveugle qui prend connaissance d'une lettre, via sa synthèse vocale, étant précisé que je n'ai rien inventé : il s'agit du début d'une circulaire qui a réellement été envoyée par mon Alma mater, – l'Université de Genève pour ne pas la nommer –, à ses étudiants durant la première vague du covid-19 : 

Sélection du message

📌