Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog

📬 Pour nous écrire

mardi 7 juin 2022

Dix années bien remplies de la vie d'un chien-guide : tout a commencé le 7 juin 2012...


Ma Yukalinette d'amour, 

Ce matin, alors que tu es venue, comme à ton habitude, me trouver joyeusement au saut du lit, j'ai pensé à ma gratitude de t'avoir auprès de moi depuis plus de 7 ans et à la lettre de remerciement que j'allais t'écrire pour célébrer dignement ton dixième anniversaire.

Je ne me rappelle pas de ce que j'ai bien pu vivre le 7 juin 2012. Pourtant, cette date allait s'inscrire parmi les journées mémorables de notre petite famille. Il devait y avoir une sacrée constellation planétaire ! 
 

Mes «jumelles» félino-canine chéries


Un chaton tigré 🐱 et un chiot tout noir 🐶, dont David et moi ignorions tout, ouvrirent leurs yeux tout neufs sur ce vaste monde. Nous avions déjà Euterpe 🐈 qui allait avoir 6 ans et n'avions pas le projet de faire entrer un nouvel animal dans notre famille. Alors deux... 


Un collage de 4 photos disposées en carré. En haut à gauche : 5 chatons têtent leur mère. Au centre, une femelle tigrée. À une extrémité, un mâle roux. Les 3 autres chatons sont noirs / En haut à droite : une femelle labrador de couleur sable avec sa portée de 8 chiots tout noirs. Il y a 4 mâles et 4 femelles. Deux chiots : Ybsi et Yang sont noirs bringés. / En bas à gauche : Uranie âgée de quelques semaines. / En bas à droite : Yuka âgée de 9 semaines dans le jardin de sa famille de parrainage. 


Pourtant, quelques semaines plus tard, le 5 août 2012, nous adoptions la petite tigrée à qui nous avons aussi donné un nom de Muse : Uranie. Cinq jours plus tard, une famille palinzarde venait te chercher, ma boule de poils adorée, à la Nursery de la Fondation Romande de chiens-guides 🦮.  

Toi et tes sœurs Ybsi et Yana, ainsi que ton frère Yoda alliez connaître un brillant avenir : Ybsi allait reprendre le flambeau de votre mère et donner 2 portées à l'école alors que Yana, Yoda et toi retrouveriez le chemin de la fondation le 13 décembre 2013 pour apprendre à sécuriser les pas d'un humain à qui vous alliez être remis entre la fin de l'année 2014 et le début de l'année 2015...

C'est en octobre 2014, à la faveur d'une consultation chez mon médecin généraliste de l'époque, que quelque chose dans notre destin s'est scellé. 

Une consultation médicale qui a tout changé


J'en ai déjà parlé quelque peu dans le tout premier article de ce blog qui s'intitule l'attenteCe médecin me questionnait sur ce qui me permettrait de sortir de mes pénates, de bouger, de me promener dans la nature et de m'occuper de ma santé physique. Il m'a posé une question importante : «Bien sûr, vous ne pouvez pas courir dehors. Et vous n'avez pas envie d'aller dans une salle de sport.... que pourriez-vous faire ?» «Un jour, j'aimerais bien avoir un chien-guide 🦮 ! Ce serait chouette de me déplacer avec lui, d'aller me promener dans la nature où je ne vais jamais !» 

Ces propos, j'ignorais que je les tenais auprès d'un médecin super méga amoureux des chiens🐕. «Wow mais c'est une idée géniale, ça !».

Ce soutien inattendu m'a fait chaud au cœur. Je suis rentrée de cette consultation avec le smile, toute enjouée. J'ai de nouveau cherché les adresses des écoles de chiens-guides suisses, parcouru les pages de leurs sites et j'ai fait un truc que je déteste faire au plus haut point : j'ai décroché mon téléphone 📲. Normalement en bonne autiste je trouve tous les trucs possibles et imaginables pour trouver l'e-mail 💻 d'une personne ou d'un service à contacter... Il me fallait une sacrée motivation : j'ai composé le numéro de la Fondation Romande de chiens-guides 🦮. J'ai pu y convenir d'une visite le 17 novembre 2014. 

Quand tu as déposé ton posto a casa

J'ai de la peine à croire que plus de 7 ans se sont déroulés depuis que tu es venue embellir ma vie mais également celle de David.

La mission pour laquelle tu as été formée, tu l'as remplie en beauté. Avant ta venue, je me déplaçais lentement, évitais les chaussées casse-figure comme les pavés très irréguliers devant la ferme de Budé, dans notre quartier. Je les traversais agrippée à David pour me rendre dans cette ferme et avançais façon gastéropode 🐌. Avec toi, j'ai appris à marcher bien plus vite. Avec le temps, j'ai laissé tomber la canne d'appui que j'utilisais aux débuts, lors de ta remise, pour pallier à mes problèmes d'équilibre. Maintenant, j'avance avec bien plus de confiance. J'ai naturellement commencé à marcher plus longtemps, à bonne cadence et amélioré mon cardio. Tu fais fort ! Tu as même réussi, alors que tu n'étais pas au travail, mais en laisse, (c'est moi qui travaillais en agitant blanchette 🦯pour t'offrir une promenade), à nous éviter un accident. Tu as refusé d'avancer quand je m'engageais sur la route alors qu'une voiture 🚙 arrivait de nulle part. La désobéissance intelligente, même lorsque tu ne travailles pas : la classe ! 

Toi, la meilleure médiatrice du monde.

Comme peuvent en témoigner régulièrement les déficients visuels accompagnés d'un chien-guide 🦮, tu assures avec brio la fonction de briseuse de glace. Autant beaucoup de gens sont intimidés par blanchette 🦯, comme si nous allions leur jeter un sort, autant tu me rends, ma Yukalinette d'amour, abordable pour de nombreuses personnes que je croise et qui m'adressent spontanément la parole. David remarque souvent des regards émerveillés des passants. Il n'est pas rare que j'entende des parents répondre à leurs jeunes enfants : «ça, c'est un chien très intelligent : il aide la dame qui ne voit pas très bien». Je ne suis pas peu fière d'entendre tous les compliments que l'on fait à ton propos ! Ta beauté est souvent remarquée : «Ah mais il y a beaucoup de chiens qui sont très mignons. Mais la vôtre, elle est carrément belle !», m'a dit une femme. Beaucoup me complimentent sur ta sveltesse. «Comment vous faites pour que votre labrador ne soit pas comme ça ?» (en écartant bien les bras). Ils sont d'autant plus épatés lorsque je leur dis ton âge. Que veux-tu, ma Yuyu, il faut bien qu'il y en ait une de nous deux qui ait de quoi faire sa star ! Une dont la silhouette aurait de quoi faire pâlir d'envie Naomi Campbell !

Certains complimentent notre binôme. Une femme dans le bus m'a dit peu avant notre expertise qu'elle croisait une autre personne avec un chien-guide dans le quartier, mais qu'elle n'avait pas du tout constaté la complicité qui nous lie de manière évidente. 

Toutes ces belles expériences partagées avec toi


Ô oui, ma Yuka chérie, là où tu vas, je vais. Là où je vais, tu vas. 

Nous en avons partagé, des expériences et ce n'est pas fini ! Tu contribues à les rendre plus légères, harmonieuses, joyeuses. Il y a bien-sûr nos vacances en France, en Italie, en Grèce, à la plage, dans des Musées, des sites archéologiques

J'ai pu établir quelques contacts internationaux auprès d'autres détenteurs de chien-guide à l'instar de Ioanna-Maria Gertsou, une amie et collègue psychologue qui est la toute première personne à avoir détenu un chien-guide dans son pays, la Grèce, où elle est la présidente de l'école de chiens-guides Lara (du nom de son premier chien-guide). Une photo de notre binôme, en train de visiter le musée archéologique de Réthymnon, est immortalisée sur la page facebook de leur école. Voilà un symbole qui me fait bien plaisir, étant philhellène, passionnée par la mythologie, et la langue grecque ancienne et moderne. 

Photo description : Yuka, couchée à mes pieds, portant son harnais de travail, me regarde. Je suis debout, devant une vitrine du musée que nous visitons, dans laquelle se trouve une amphore. Le commentaire de l'école sur sa page : H Dionysia Tissot, από την Ελβετία στο Αρχαιολογικό Μουσείο του Ρεθύμνου, μαζί με τον σκύλο-οδηγό της! #Ρέθυμνο #Κρήτη Traduction : Dionysia Tissot de Suisse au musée archéologique de Réthymnon avec son chien-guide !

En septembre, hors canicule, nous retournerons en Crête, ma ferrari noire à la truffe supersonique. Cette fois nous irons à Matala, au sud de l'île. Toutes les deux, nous pourrons nous éclater dans la mer de Lybie sous l'œil attendri de David qui n'est pas un amateur comme nous de l'élément liquide et qui joue les cameramen. Merci mon amour 🥰 d'avoir accepté que nous ayons un chien. Voici une belle photo de vous deux à la plage de Rethymnon, et une autre de toi et moi, au même endroit, alors que nous faisons trempette dans la mer Ionienne :-)

David photographié de profil et de près qui regarde Yuka, vue de face, qui tient sa tête au-dessus de son bras
Yuka juste devant moi, dans la mer.






 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 






À Matala, nous serons dans une petite crique plage 🏝 loin du traffic où tu seras en parfaite sécurité, ma Yuyu chérie. 
 
Tu as le don d'attirer la sympathie du personnel navigant, et les meilleurs voyages en avion ✈️ sont sans conteste ceux où tu étais à nos côtés. Lors d'un retour, une hôtesse nous a même salués, David, toi et moi, de la part de Stéphanie, celle qui était dans le vol d'aller ! 

Il y a bien sûr eu les pièces de théâtres et l'opéra 🎭 audio-décritsAvant de m'inscrire, je demande systématiquement à l'équipe d'audio-descripteurs si la pièce sera bruyante, s'il y aura des flash lumineux, des émanations de fumigènes etc. car il est hors de question de négliger tes besoins et de te confronter à des expériences aussi désagréables que néfastes. 

Ah ces rires, la première fois que nous assistions à une pièce alors que nous étions juste devant la scène, et que tu as failli te joindre aux acteurs 🤣 ou lorsque tu as dégoté un os qui était tombé du sac à l'entracte à l'opéra et que tu t'es fait plaisir juste au moment où, en pleine flûte enchantée, seule une personne parlait, dans le silence le plus... total enfin, hormis les krrr krrr que tu laissais échapper de ta gueule. 🧐 

Tu as eu le privilège d'avoir une entrevue privée avec Joseph Gorgoni et le regretté Pierre Naftule après la dernière Revue Genevoise que ce dernier avait dirigée. Les deux ont demandé à voir le chien qui était dans la salle ! 

C'est aussi en ta compagnie que j'ai eu le plaisir de donner une conférence et de livrer des témoignages dans 2 hautes écoles sur les TSA. Ta présence, à mes côtés, a fait toute la différence pour moi ! Tu es l'ange à 4 pattes qui me permet de me dépasser. 

Sur l'estrade de l'auditoire d'Uni Mail à Genève avec une amie co-conférencière et une organisatrice lors d'une conférence organisée par Autisme Genève (les deux m'autorisent à diffuser cette photographie). Yuka porte sa belle chabraque bleue de l'école. Elle est couchée sur le côté. C'était la dernière conférence avant le premier semi-confinement, le 29 janvier 2020...

Tu es la garante de ma bonne humeur. Comment rester renfrognée lorsque je vis des trucs hardcore (ça arrive) et que tu viens vers moi en remuant la queue, fais un petit saut en appuyant tes pattes avant sur mes genoux ou mes épaules pour me faire un bisou tout délicat ? 

Comment ne pas me marrer lorsqu'après m'avoir suivie partout dans l'appartement, alors que je suis en train de me préparer pour sortir, tu décampes précisément au moment où je te dis : «piede !» ? Tu inities une course-poursuite autour de la table du salon, déjoue mes changements de sens, non sans avoir mis ton posto mobile (ta couverture) dans la gueule ou un jouet ? Bon je te l'avoue, parfois c'est quand même un peu embêtant et je dois bien poser ma voix pour te faire comprendre que là, c'est sérieux, je ne rigole plus. Le bus va filer, il faut que tu viennes ! Mais c'est impossible de s'énerver plus que trois secondes. Avec David, nous finissons par éclater de rire : tu le fais avec une telle innocence, une telle joie contagieuse ! Tu as une énorme puissance comique. D'ailleurs, je te soupçonne souvent de te marrer. Tu as dû suivre un autre cursus en loucedé. Peut-être que le cirque Knie posait ses roulottes tout près de Brenles, ma clowndog préférée ?
 

Derrière chaque chien-guide, il y a un chaîne humaine de solidarité


Derrière ta famille canine, il y a aussi une famille humaine élargie. Une famille humaine pleine d'amour, avec un grand A. Ma gratitude va également à toutes ces personnes qui forment une chaîne de solidarité autour de notre école. Derrière chaque chien-guide formé et remis, il y a tous les professionnels et les bénévoles qui s'investissent avec cœur : notamment les familles de parrainage. 

Grâce à toi, David et moi nous sommes fait une grande amie. Jamais nous n'aurions connu Ariane et sa famille si tu n'étais pas entrée dans ma vie, ma belle et douce noiraude !

Ce matin, à l'occasion de ton dixième anniversaire, la famille neuchâteloise de parrainage dans laquelle Shila a grandi – et vit toujours – publiait un superbe message accompagné de la photo de votre portée que j'ai mise dans ma lettre, pour rendre hommage à ta maman et souhaiter un joyeux anniversaire à chacun d'entre vous, ses 8 chiots. Cela fait un moment que nous projetons de nous rencontrer et de te permettre de revoir ta maman ! J'espère que ce sera bientôt ! 

Bien sûr, ta marraine t'a également adressé ses vœux sur son mur. Elle souhaitait un joyeux 10ème anniversaire à sa 3ème filleule.

Yuka, âgée de 9 semaines, dans le jardin de sa famille de parrainage sur un posto beige avec des empreintes de chien.

C'est toujours un grand plaisir de nous retrouver pour une balade avec ta marraine et un des chiots qu'elle est en train de parrainer comme partenaire de jeu. Voici une photo avec Balou, ton neuveu, son 5ème chiot qui porte sa chabraque pourvu d'un L sur le dos. 
Ariane et moi sommes debout alors que Balou et Yuka, assis devant nous, nous regardent.

J'étais loin de me douter en devenant ton humaine de ce que tu me permettrais de découvrir sur les êtres fabuleux que vous êtes, vous les chiens ! Votre amour inconditionnel, votre fidélité à toute épreuve, votre confiance sont si précieux. Sans oublier vos talents extraordinaires pour venir en aide aux humains. 

Tu ne te contentes pas de me guider et donc de m'aider en raison de ma déficience visuelle, ma Yuka en or massif, mon cadeau du Ciel. 
 

Vers des droits égaux pour les ados et les adultes autistes détenteurs de chien d'assistance

 
 Coralie, série de cailloux peints pour Galet Romandie : Le symbole de l’infini avec les couleurs de l'arc-en-ciel en dégradé sur fond rouge et or (symbole de l'acceptation de l'autisme) avec Autisme écrit en blanc. 





 
 
Ta seule présence m'apporte un soutien inestimable en raison de mon TSA.

J'ai déjà expliqué par bribes en quoi ta présence me sécurise émotionnellement, réduit mon anxiété qui accompagne classiquement les personnes avec un TSA. Tu me permets de me rendre là où je n'irais pas spontanément, même si j'avais des yeux de lynx. Le témoignage de Joëlle Lynn, que j'ai traduit récemment, est vraiment très parlant. Ce que son chien de confiance fait pour elle, en raison de son autisme, tu le fais également pour moi, mais sans avoir été formée spécifiquement pour ça ! 

Tu m'as encore plus fais regretter d'être née en 1964. Dans, l'enfance, l'adolescence et même lorsque j'étais jeune adulte, il n'y avait aucune probabilité que mon TSA de type Asperger ou que mon TDA puissent être diagnostiqués. Mais quand bien même ils l'eût été, les aides spécifiques auxquelles les jeunes peuvent prétendre de nos jours n'auraient pas pu être mises en place pour une simple raison : elles n'existaient pas encore !

Or j'ai la conviction, ma Yuka chérie, que si j'avais pu compter sur la présence rassurante d'un chien d'assistance aussi adorable que toi pour m'accompagner partout – notamment en cours lorsque j'étais gymnasienne (lycéenne) –, ma jeunesse eût été drastiquement différente. Ton congénère aurait eu un effet bénéfique sur mes troubles anxio-dépressifs qui s'étaient chronicisés à l'époque. Classique pour une ado avec TSA, quoi ! Sans compter qu'il m'aurait aidé à tisser des liens avec mes pairs et à gagner en autonomie. Tout ça, et bien plus encore, tu le réussis chaque jour haut la patte, Yuka de mon cœur !
 
Quel que soit le type d'assistance que toi et tes congénères offrez à votre humain, vous concourez à dédramatiser sa différence, à lui donner moins de place. Vous les chiens-guides ou d'assistance savez attirer la bienveillance sur vous, et, par ricochet, sur votre humain. La pitié, le rejet, et tant d'autres réactions pesantes que le handicap ou la maladie sont susceptibles de provoquer cèdent la place à l'intérêt que les gens vous portent. C'est tout bénéf' !

C'est pour toutes ces raisons que je milite pour que les adolescents et les adultes avec TSA puissent bénéficier, s'ils le souhaitent, d'un chien d'assistance avec les mêmes droits et prérogatives que les chiens-guides, y compris le soutien financier de notre chère assurance invalidité...  Ceci bien sûr à la stricte condition qu'ils soient aptes à répondre à tous les besoins de leurs chiens. Justement : mettre en place de nouvelles tâches dans leur routine quotidienne pour offrir à leur chien d'assistance de vraies promenade, où il pourra être lâché et rencontrer des congénères, le nourrir, le brosser participe à l'augmentation de leur autonomie.
 
Voilà tout ce que tu m'inspires, ma Yukalinette d'amour, ma labrad'orette chérie. Je te souhaite un joyeux 10ème anniversaire 🥳. C'est si peu dire que je t'aime, mon ange à 4 pattes🐾  !   


Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

2 commentaires: