Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog

📬 Pour nous écrire

dimanche 17 juillet 2022

S'il te plaît, dessine-moi une séance d'initiation à l'hippothérapie 🐎

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

J'espère que vous passez tous un excellent été. 
 
Comme chaque année, nous restons à Genève en juillet/août. C'est la meilleure période dans cette ville, alors pourquoi partir au lieu d'en profiter chez nous, quand il y a moins de monde ? Se déplacer dans des aéroports ou des gares bondé n'est pas vraiment le kif de mes deux 2 jambes🦵. Ici, ça roule, c'est cool d'accompagner mon humaine en physio le matin et d'enchaîner en direction de la playa où nous nageons en fin de matinée. David et Talaria consomment leur pique-nique sur place ou vont à la terrasse de la Perle du Lac pour manger un bout avant de rentrer en prenant bien garde de me faire marcher sur le gazon à ces heures chaudes jusqu'à l'arrêt du bus que nous prenons volontairement dans le mauvais sens (nous sommes à un arrêt du terminus) afin de pouvoir rester à l'ombre pour l'attendre et pouvoir rentrer au frais à casa...
 
À ce rituel – enfin pas tous les jours non plus et pas toujours en combinaison avec la physio –, mon humaine a ajouté une nouvelle activité. Elle avait vu, le 1er juin, une émission sur la RTS qui présentait la fondation Équi-page, fondation qui propose des cours d'équitation adaptée d'une part, et de thérapie avec le cheval d'autre part. Cela faisait longtemps que mon humaine avait très envie de découvrir les bienfaits de l'hippothérapie.
 
En plein visionnage de l'émission, elle se précipitait sur son ordinateur pour visiter le site de la fondation et les contacter. 
 
Elle se voyait déjà monter à cheval, même si une petite voix en elle se demandait si elle ne serait pas apeurée devant la prestance d'un cheval dont la taille au garrot correspond à la sienne... 
 
Réponse en image :-)
 
En premier plan, je tourne le dos à une fontaine. Je suis tenue en laisse par Fatima, notre photographe. En arrière plan, mon humaine, sous le regard attentif de Perrine, monte Lateo, un hongre bai Franches-Montagnes de 16 ans qui est en train de boire. 
 
Le fait de savoir que la Fondation Équi-page reçoit un public avec tout type de handicap ou atypicités était super rassurant pour elle. Ils ont non seulement toute l'infrastructure nécessaire pour le faire mais sont sensibilisé aussi bien à la déficience visuelle qu'au TSA et au handicap physique. Le SED ne poserait donc pas de problème particulier : elle se savait entre autre incapable de se hisser sur un cheval depuis le sol. «Ils ont une rampe qui arrive à hauteur de cheval, je pourrai m'installer facilement sur le cheval», s'est-elle dit. Pas si aisément en fait, foi de Yuka, et ce fut pire pour descendre du cheval mais elle a quand même réussi.
 
Concernant les aspects plus thérapeutiques et introspectifs, ma Talaria n'a pas toujours envie de raconter sa vie à des thérapeutes. Son amour des animaux n'est plus à démontrer. N'était-ce pas une brillante idée de sa part de travailler la communication avec un cheval ? Ces derniers ont une grande sensibilité et restent toujours authentiques, non jugeants. 
 
Les autistes ont assez souvent un intérêt spécifique pour les animaux (autant la communication avec leurs semblables est compliquée, autant elle devient aisée avec nous les animaux). De nombreuses femmes autistes nourrissent une passion pour les chevaux dès l'enfance. C'est vraiment une grande chance de pouvoir les approcher tôt dans la vie. 
 
Voilà qui me fait penser à Amélie Tsaag Valren, bien connue dans le monde de wikipédia, qui a rédigé des centaines d'articles sur les races des chevaux et écrit quelques livres. 

Photo portrait d'Amélie Tsaag Valren reproduite avec son autorisaton. Vous pouvez cliquer sur le lien sans crainte en cas d'avertissement de redirection


Évidemment, il fallait s'y attendre, il y a une liste d'attente pour pouvoir suivre une hippothérapie. Mais comme certains cavaliers ont la bonne idée d'être partis en vacances cet été, mon humaine a pu en profiter pour fixer 5 séances de découverte en juillet/août. Pour pouvoir entamer une véritable hippothérapie, elle sait qu'elle devra attendre son tour.
 
C'est là-bas, au Centre équestre «Les Hauts de Corsinge» que nous étions attendues le mercredi 13 juillet.

Ce jour là, David était pris et mon humaine n'était pas à l'aise du tout à l'idée d'aller seule en bus alors que le dernier transbordement devait se faire en peu de temps dans un endroit inconnu, à un arrêt très peu desservi, pour aller dans un autre endroit inconnu et fatalement loin de tout. 
 
Fatima, son assistante, a loué une voiture pour nous conduire. Comme mon humaine, elle aime énormément les animaux, et surtout, elle est raide-dingue du labrad'or que je suis (cette orthographe parce que je le vaux bien ;-)). Sans oublier qu'elle pratique l'équitation depuis longtemps. Elle était donc vraiment la personne idéale pour nous conduire et faire de nombreuses photos. 
 
Talaria était très impatiente de rencontrer les chevaux. À la question de Perrine qui lui demandait comment elle avait imaginé sa première séance, elle a répondu qu'elle me voyait la guider jusqu'aux chevaux pour qu'il puisse y avoir une interaction entre eux et moi, et se voyait sur un cheval même si elle ne savait pas trop comment les approcher de manière appropriée. Elle comptait sur Perrine pour le lui apprendre.

Nous sommes allés en premier au box de Nino, un hongre bai des Franches-Montagnes âgé de 12 ans. Elle a timidement avancé sa main. Puis nous sommes passés dans le box d'à côté auprès de Lateo, également un hongre bai Franches-Montagnes, âgé de 16 ans. Je me suis approché, Lateo a brièvement ouvert ses naseaux puis il a continué de vaquer à ses occupations. Ce qui est très bon signe, il a accueilli mon odeur, je n'avais rien de dérangeant, il est passé à autre choses. De mon côté, j'étais tout aussi zen. J'avais déjà eu l'occasion de faire connaissance avec des chevaux au Chalet-à-Gobet lorsque j'étais un chiot, a dit ma marraine. Perrine a expliqué à mon humaine que la manière polie d'entrer en contact avec un cheval, c'est de s'approcher nez à nez.
 
Un montage de 2 photos. Talaria et moi sommes devant le box de Nino sous l’œil attentif de Perrine. Photo de droite : mon humaine approche son nez de celui de Lateo.
 
Après ces présentations, Perrine a installé le licol à Lateo et l'a emmené avec nous. Comme au début de toute séance de thérapie, Talaria a commencé par brosser Lateo de son côté gauche avant de poursuivre avec le côté droit. Le brossage permet de aussi bien de nettoyer la robe du cheval que vérifier l'état de sa robe. La même chose que pour moi, en fait, sauf que dans mon cas, il s'agit également d'ôter le sous-poil qui tombent. 

Pendant ce temps, j'étais juste à côté avec Fatima à qui Talaria m'avait confiée. Talaria a choisi une brosse douce mais comme la robe de Lateo n'était pas sale, elle a eu envie se servir de sa main et de le caresser. Lateo était tout détendu, Perrine a dit qu'il entrouvrait ses paupières et semblait somnoler. Fatima l'a aussi remarqué. C'était la zenitude absolue. Moi aussi du reste, j'étais toute détendue. Tout se passait bien entre nous et les animaux. 

Un montage de 3 photos. Sur la plus garnde, à gauche, Lateo et moi sommes parallèles, en diagonale. En haut à droite, je suis couchée sur le côté gauche. En arrière plan, Talaria brosse le côté droit de Lateo. En bas, Lateo tourne sa tête en direction de Talaria qui se tient toujours à sa droite.

Tout était prêt pour que mon humaine puisse faire sa première balade à cheval. Elle a grimpé au haut de la rampe qui lui épargnait mille acrobaties pour tenter de se hisser au haut de Lateo dont le garrot est juste à sa taille. Pour le cheval, c'est aussi gagnant parce qu'il ne subit pas, à répétition, le poids d'un humain qui s'agrippe sur son côté gauche pour essayer de l'escalader. Le centre a également un système de lève-personne pour les cavaliers paralysées.

Avant de grimper, Talaria a dû s'équiper d'un casque et d'un gilet de protection qui se gonfle en cas de chute pour protéger le dos. D'ailleurs, elle me fait vous dire qu'elle n'est pas grosse;
Mammouth dans l'âge de glace
sa fourrure fait de l'épaisseur, c'est trompeur. Elle a le poil bouffant 🤣 !
 
 
 
Elle a trouvé la selle de cowboy très moyennement confortable, elle est vraiment dure. Mais du coup elle était bien maintenue.

Fatima et moi les avons accompagnés. Lateo et moi avons bu à la fontaine lui sur celle qui est plus haute. Ensuite, je me suis dit qu'il n'y avait pas de raison que je n'en profite pas, et j'ai fait comme les autres chiens qui viennent au centre équestre, je suis allée dans la petite fontaine.    

Mon humaine a appris comment dire, avec son corps, où le cheval devait se diriger, bien sûr en suivant les instructions de Perrine. 

Un montage e 5 photos. En haut à gauche, mon humaine est au haut de la rampe où Lateo va venir pour qu'elle puisse prendre place sur Lateo, en grimpant sur sa gauche. En premier plan, je regarde mon humaine d'assez loin. En haut à droite : j'ouvre la marche et derrière moi, Talaria en train de chevaucher Lateo, avec Perrine à leur gauche sont vus de face. Au milieu, votre serviteur en train de faire trempette dans la fontaine basse. En bas à gauche, le trio Perrine, Lateo et Talaria vus de dos. Je suis en train de les suivre. Sur la derière pohto, le trio est vu sur le côté gauche et par devant. 



 
Après cette balade, nous avons pu raccompagner Taleo à son box. Mon humaine était détendue, bien plus qu'au début. Lorsqu'elle a caressé Taleo, Nino dans le box d'à côté, lui tint à peu près ce langage : «pi moi ?». Talaria a alors tendu une main ouverte vers chaque cheval sans la moindre réserve.

Mon humaine main gauche tendue vers Nino, main droite vers Taleo, sous le regard de Perrine. Je suis derrière le dos de mon humaine.



La semaine prochaine, c'est David qui nous accompagnera toutes les 2 au centre équestre. Pour en savoir plus sur la fondation Équi-page, c'est ici ! 
 
Voici un petit film intitulé Taleo, cheval de thérapie :
 
 
 
Il ne nous reste plus qu'à prendre congé de vous, avec une dernière photo prise de plus près, de Talaria qui chevauche Lateo et qui agite la main en guise de bonjour. Ou d'au-revoir, c'est selon !

Apprendre à murmurer à l'oreille des chevaux, j'adore😻
 



Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire