Ce blog évolue. Des aventures de Yuka, il se fera bientôt l’écho des pérégrinations de Yuka et de Ki

Ce blog évolue. Des aventures de Yuka, il se fera bientôt l’écho des pérégrinations de Yuka et de Ki
Savez-vous pourquoi il ne faut jamais distraire un chien-guide au travail ? Nous allons bientôt vous expliquer pourquoi…et ajouter une photo-description. Illustration faite par Chloé Roten, étudiante au Ceruleum, à Lausanne. Son Instagram : @chloe.illustree

📬 Pour nous écrire

dimanche 8 janvier 2023

Mon nouveau thérapeute a des sabots.

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

J'espère que vous aussi avez bien inauguré l'année 2023. 

Si je me lançais dans un bilan de l'année 2022, je dirais qu'outre le fait d'avoir pu retourner en en vacances en 🇬🇷 et me baigner avec Talaria (comme vous avez pu le lire récemment (j'ai le nom de ceux qui ne suivent pas 😹), j'ai permis à mon humaine de faire de nouvelles rencontres, et pas des moindres. 

Je vous ai déjà raconté que durant l'été, avant nos vacances, je l'avais guidée vers un centre équestre loiiiiin sur l'autre rive de Genève, où elle a eu une initiation à la thérapie par le cheval
    
Un cheval sort la tête de son box et me dit bonjour
Après cette initiation de l'été, Talaria était en attente pour qu'une place se libère afin de pouvoir s'engager dans une hippothérapie sur le long terme. 

Coup de bol, une place s'est libérée. Durant l'automne, un cavalier du mardi a décidé de passer à une semaine sur deux. Du coup, Talaria a pu se faufiler dans ce créneau et fixer ses séances d'hippothérapie en alternance avec le cavalier en question. 

Dire qu'avant première séance du 13 juillet 2022, elle ne savait pas si elle aurait peur au dernier moment de monter sur un cheval, et se demandait si elle serait à l'aise de les approcher. La glace a été brisée en quelques minutes. Elle est de suite devenue complètement gaga ! Ils la touchent énormément.

Moi aussi j'aime bien aller vers eux. Le cheval sur la photo de la couverture, n'appartient pas à la fondation Équi-page, il se trouve dans un box à l'entrée du parc équestre. Curieux, il a sorti sa tête du box lorsque nous sommes passées devant, alors Talaria est allé lui dire bonjour. Lui et moi avons eu envie de nous faire un «Hug» façon quatre pattes, museau contre museau, ce que Talaria aurait voulu immortaliser en le filmant. Sauf que le temps qu'elle arrive à cliquer sur l'application photo de son iPhone, puis sur la caméra, et déclenche le film, elle a tout raté ! 🤣. Elle s'est contentée de faire quelques photos quand je me suis éloignée. Je n'allais quand même pas revenir en arrière sinon ça aurait été trop facile ! 


Au fil des séances avec les 2 chevaux ou le poney de la fondation avec qui Talaria a travaillé, j'ai eu des interactions très différentes. Talaria n'a pas réussi à filmer la façon dont j'ai pu entrer en contact avec Nino. Avec Vaillant, le film dure quelques secondes. Avec Latéo en revanche, il y a plusieurs séquences. 

Vaillant a eu très envie de faire ma connaissance, il s'est directement dirigé vers moi pour me dire bonjour et nous avons bien sympathisé. Voici un petit extrait. 

Nino, lui, était plus en retenue. Il m'a laissé toute la place pour prendre l'initiative d'aller à son contact. 

Lorsque c'était avec Latéo que Talaria allait avoir sa séance, et que Perrine a ouvert son box, David était déjà près pour nous filmer. Mais rien ne se passe jamais comme prévu. Il a été surpris de me voir et, il a montré une grande réticence à me laisser approcher. Moi, petite Yukalinette d'amour, je l'ai impressionné ! 

Mon humaine a bien essayé de le rassurer et de lui expliquer que je suis une adorable labrad'orette. Je ne comprends pas pourquoi il n'a pas changé d'avis. Pourtant, si vous écoutez les arguments de mon humaine sur la vidéo, ils étaient étaient imparables, vous ne trouvez pas ? 😇. Comme nous ne sommes pas là pour faire peur aux équidés de la fondation, qu'il montrait des signes d'évitement, nous l'avons laissé tranquille. J'ai pu faire un petit coucou à un autre cheval qui passait par là.


Lorsqu'elle a pris contact avec Équi-page, Talaria ne hésitait entre les deux options qu'ils proposent :

– l'équitation adaptée (conçue comme une activité sportive pour permettre à des cavaliers ayant divers handicaps de monter à cheval) ou

– l'hippothérapie ou thérapie avec le cheval (TAC) sachant qu'elle n'avait aucune idée de ce en quoi cela consistait. 

Elle a trouvé une place pour une initiation pour l'hippothérapie avec Perrine et a de suite accroché. C'est donc pour la TAC qu'elle a opté. 

Talaria aime beaucoup la fondation Équi-page car elle sent tout le respect que les hippothérapeutes et monitrices ont pour leurs chevaux et poney. Ils sont très attentifs à leurs besoins, ne les font travailler que lorsqu'ils sont frais et dispos et en aucun cas plus que 3h par jour. Parfois Talaria sait en début de séance que tel cheval  n'est pas dispo parce qu'il a besoin de repos. Par exemple parce qu'il a eu une séance d'osthéopathie, qu'il est dans un jour de récupération. C'est top, vous ne trouvez pas ?! Et vous chers collègues j'espère que vous avez aussi des jours de repos ! C'est mon cas ;-) 

Les 3 équidés ne portent que des poids raisonnables. La limite est fixée à 90 kg pour Latéo et Nino, les 2 chevaux, et seuls les enfants ou les adultes qui ont un poids plume ont le droit de monter sur Vaillant, le poney. 

Ce n'est pas parce qu'elle ne peut pas faire de l'équitation avec Vaillant que Talaria ne peut pas travailler avec lui. Avec lui, elle peut faire du travail au sol, dans le rond de longe, ou en partant en balade à côté de lui. 


Lorsqu'elle décide de monter à cheval, ce n'est pas pour faire de l'équitation au sens sportif du terme, sinon elle aurait fait de l'équitation adaptée. Dans l'approche thérapeutique, son but est travailler sa proprioception, de profiter du mouvement du cheval pour mobiliser en douceur son bassin de communiquer subtilement avec le cheval grâce à sa posture, son tonus, sa respiration, la direction où elle dirige son regard et imagine être transportée avec une intention claire. Ainsi, elle ne s'est quasiment jamais servie des rênes. Ces axes thérapeutiques ainsi définis répondent à son SED et son TSA. Mais pas que. Elle souhaite aussi pouvoir utiliser ses apprentissages pour améliorer sa communication avec moi par une meilleure introspection. 

En travaillant au sol, que ce soit dans un rond de longe, ou en marchant à côté d'un cheval ou d'un poney, elle peut se livrer au même travail introspectif qu'elle aurait sur son dos : grâce à sa posture, sa respiration, elle apprend à faire un avec lui. En étant claire dans ses intentions, elle passe une information précise au cheval ou au poney, qui se sent en confiance, sait ce qu'elle attend de lui. Un manque de clarté, une indécision, si elle ne sait pas elle-même où elle veut aller, crée un sentiment de «malaise» qui retentit aussi bien sur le cheval que sur Perrine qui peut donner un feed-back.  

Elle a travaillé avec Latéo pour commencer, ceci durant les 3 premières séances. Lors de la toute première, comme vous le savez, elle a pu monter sur lui. 

Durant la deuxième séance, ils ont travaillé au sol, dans le rond de longe à l'intérieur et à l'extérieur. 



Lors d'une autre séance avec Latéo, celle où la petite Yuyu que je suis l'a un peu intimidé, Talaria et lui ont travaillé dans le manège. Sur son dos, elle devait lui donner des instructions claires avec son corps et son regard pour lui indiquer où se diriger dans le manège. Parfois, elle a eu de la peine à formuler des intentions claires. Perrine était bien sûr à côté de Latéo, à la longe, et pouvait verbaliser ce qui se passait (comme toujours). Quand Talaria n'était pas assez claire, Perrine sentait aussi bien de la confusion que Latéo. Elle le traduisait pour que Talaria puisse connaître le ressenti du cheval et corriger le tir, mieux se concentrer sur un but précis. Ce n'est pas une sensation très agréable de devoir se dire : mais elle veut quoi ? «Tu vois, mon humaine chérie, c'est important d'être super claire quand nous sommes en balade et que je suis à la laisse (pas quand je suis au guidage, là tu me donnes des ordres précis)». 


Pour lui apprendre à être mieux encore avec moi, Talaria a trouvé un coach très précieux. Un allié. C'est Mister Vaillant, le poney. Avec lui, elle a eu l'occasion de travailler dans le rond de longe et en balade à ses côtés. 


Un montage de 2 photos où mon humaine travaillait avec Vaillant dans le rond de longe

Autant Latéo aime faire plaisir à l'humain, se montre obéissant, autant Vaillant lui, peut se montrer... plus dur en affaire. Lui, il y a une chose qu'il aime énormément : manger ! Aussi, au travail, il avait un petit côté «cause toujours, tu m'intéresses, moi je broute» quand mon humaine essayait de parlementer avec lui. Elle dit que Vaillant, c'est un peu une Yuyu avec des sabots 🤣. 


«Sérieux Talaria – ou mamDio –, tu me compares à ce canasson qui, au lieu de trotter, s'empiffrait ? Quoi ? Gourmande, moi ? Tu l'as vu jouer où ? Tu persistes ? Je ne ne serais pas toujours un modèle d'obéissance ? 

OK... je te concède ce point, c'est vrai que j'ai aussi mon petit caractère. Parfois j'ai plus envie de brouter qu'autre chose, moi aussi. Tu trouves que Vaillant est très précieux pour t'apprendre à mieux dialoguer avec moi. Tu apprends à te remettre en question, à vérifier si, lorsque je lui ne fais pas ce que tu souhaites, tu as bien fait passer tes intentions, si dans ton corps, tu étais en cohérence avec ce que tu disais. Tu t'es mise à appliquer ce que tu apprenais avec moi et parfois, c'était bluffant. 

Notamment quand tu tu baignais à la Perle du Lac, que j'aboyais et restais au bord au lieu de nager avec toi. Tu as fait comme avec Vaillant, en te concentrant sur mon arrière train (le moteur), tu as imaginé que je te rejoignais à la nage, tu t'es concentrée sur ma gueule que tu as visualisée fermée et hop, je me suis élancée pour nager vers toi !».

MamDio pense que c'est le bon moment pour faire de l'hippothérapie, car un jour, il va bien falloir que je prenne ma retraite... et ce jour là, quand elle aura un nouveau chien-guide et que je serai devenue le chien de compagnie de la maison, elle aura plus de cordes dans son arc pour pouvoir mieux communiquer avec lui.

En balade avec Vaillant, elle a eu énormément de plaisir. Elle devait faire comme avec moi quand je suis tenue à la laisse et ne la guide pas : elle bossait avec sa canne et marchait aux côtés de lui qui était à la longe. Elle devait le faire avancer, s'arrêter, aller plus vite etc. David et moi les suivions. 

Cette fois, David, le caméraman officiel n'a pas fait de photo. C'est elle qui en a fait une de David et de moi.  

je suis au premier plan, en train de bâiller devant David qui sourit. 

Avec Nino, elle a aussi eu l'occasion de pouvoir se promener sur son dos, ou de travailler au sol. Elle trouve que c'est un charmeur. Attachant, comme les 2 autres. 


Dans ce photo-montage, sur la photo du haut, Talaria brosse Nino, qui lui porte un magnifique regard, avant de partir en balade sur son dos (2ème photo). Elle vient de grimper sur lui, en partant de la plateforme vue en arrière plan qui lui a permis d'être à la hauteur de Nino et de s'agripper à la barrière pour s'installer en toute sécurité sur son dos.


Mon humaine chevauche Nino et se promène
à Meinier. Les deux sont vus de devant. 


Les voici en pleine balade, à un pas tout tranquille : 


Vous l'avez compris, Talaria s'est engagée dans une activité qui n'est pas prêt de s'arrêter. 

Cette TAC a renforcé en elle le sentiment que si elle avait pu poursuivre son travail de psy, elle aurait adoré se former à l'ansinothérapie. L'asino quoi me demandez-vous ? Pour ceux qui ont séché les cours de latin, j'ai aussi les noms... «asinus» veut dire «âne». Oui, elle a toujours été branchée âne (et pas que, la liste est longue). Voilà un équidé qui lui semblait plus à sa portée qu'un cheval, sa taille étant plus compatible avec elle😅. Pchtt j'ai rien dit ! Mais non Talaria, je ne dis pas que tu es petite, je dis juste que tu as souvent besoin de l'aide de David pour saisir des objets en hauteur 😂- Pour me racheter, je passe une annonce, mon humaine aimerait bien pouvoir rencontrer des ânes ! Euh dans un endroit où il ne faut pas prendre 5 trains, 3 bus et un taxi pour arriver chez vous. Pensez à moi 🤪. 

En synthèse, Talaria a pu constater qu'une fois qu'on sait comment approcher un cheval, c'est fastoche d'aller vers eux. Ils sont si faciles à aimer, si émouvants. Elle ne peut plus s'en passer. 

Merci beaucoup à vous, Équi-page, d'exister. Merci aussi à l'émission RTS «ensemble» d'avoir consacré une émission sur eux et de l'avoir diffusée quand mon humaine était derrière l'écran ! Sinon, elle n'aurait rien su de cette merveilleuse opportunité de rencontrer des chevaux et ni eu la joie de découvrir et d'apprendre tout ça ! 


Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sélection du message

📌