Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog

📬 Pour nous écrire

mercredi 11 mai 2022

Arthanis, une fondation suisse romande qui a du chien !

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

C'est une belle histoire que je vais vous compter.

Dimanche dernier – le jour de la fête des mères en Suisse romande –, alors que Talaria me promenait au parca Trembley, un petit garçon surgissait de nulle part pour venir m'attraper par derrière. Mon humaine s'est arrêtée pour faire un peu barrage et freiner son ardeur, disant à ses parents qu'avec moi, il n'y aurait pas de problème, mais que ce serait bien qu'il ne prenne pas l'habitude d'attraper les chiens par derrière, certains copains pourraient avoir peur et mal réagir. 

Mais très vite, avant que les parents de ce jeune enfant ne le lui dise, Talaria réalisa que ce jeune enfant était différent. 

L'enfant se précipita vers elle et lui tendit les bras. Talaria s'est alors penchée, ce qui permit à ce petit bout de chou de déposer un petit bisou sur sa joue.

Talaria était très touchée, ce qui explique certainement qu'elle se rappelle bien plus de son émotion que du déroulement de cet échange avec les parents. La mère du petit dit au père : «tu vois, ce serait bien qu'il ait un labrad'or (nous valons bien cet orthographe !)».

«Est-ce que je peux vous demander s'il est autiste ?», leur demanda non humaine, ce que confirmèrent ses parents. 

Alors j'ai une excellente nouvelle : il y a une fondation, Arthanis, qui a récemment ouvert ses portes à Genève et qui forme des chiens d'assistance, entre autre pour les enfants autistes. C'est dommage que je n'aie pas de carte de visite sur moi (en fait elle ne parle pas de sa carte de visite, mais de la mienne, avec l'url de ce blog. Je suis une chienne célèbre, moi !), vous auriez pu me contacter si vous ne vous rappeliez plus de son nom. 

Arthanis Foundation (cliquer) (vous pouvez accepter sans crainte la redirection de cette page). Photo-description : les contours, en blanc, de la tête et d'une oreille tombante de chien vu de profil, le point de l'œil en bleu clair. Le chien regarde vers la droite. Sous son museau il est écrit en blanc également : fondation Arthanis en gras. Au-dessous : Chiens d'assistance et de thérapie

Durant toute la conversation, ce petit garçon a fait des allées-venues incessantes entre ses parents et ma Talaria, à qui il allait à chaque fois faire un bisou. Sans oublier de venir vers moi. 

Cette fondation fait du sur-mesure, les chiens sont formés selon les besoins spécifiques de l'humain qu'ils soutiendront dans leur quotidien, leur a-t-elle expliqué. Dans le cas des enfants porteurs de TSA (mais aussi des adultes, car OUIIIII Arthanis accepte aussi les demandes des adultes youpie saut !), le chien peut, par exemple, interrompre les stéréotypies qui durent trop longtemps (elle avait bien senti que pour cet enfant, ce serait vraiment précieux). «Ah oui ? Wow !». Voilà qui a impressionné les parents. 

Ils repartirent en remerciant mon humaine pour les pistes qu'elle leur avait données. De son côté, Talaria est repartie extrêmement émue par cette cet enfant si adorable, si tendre, si innocent. 

C'est quand même incroyable que nous ayons croisé la route de ce bambin à ce moment là. Quelques semaines plus tôt, et ma 2 jambes n'aurait pas pu parler d'Arthanis. 

Que je vous raconte. Peu après la publication de l'article de mon humaine, sur Rocky et Joëlle Lynn, Alexandra Herbez, la créatrice d'Arthanis, l'a contactée pour lui dire qu'elle avait lu son article sur la VBM et l'informer que sa fondation formait des chiens d'assistance pour enfants principalement, mais aussi adultes avec TSA en Suisse romande et qu'elle serait ravie de lui présenter leur activité. 

Inutile de préciser que ma Talaria était super emballée et heureuse d'apprendre qu'une école suisse romande avait également pour vocation de former des chiens pour autistes. Elle aurait pu pasticher l'inspecteur Colombo : «quand je vais dire ça à mon mari... et... à A-cube... ! Je ne vous raconte pas, elle faisait des looping en pensées !». 

Alexandra et elle ont échangé de manière détendue,. Le courant passait bien. Elles ont rapidement décidé de se rencontrer. Une date fut fixée, en avril. Ce fut sans compter sur ... covidus cretinus ! 

Durant 2 ans, ses narines avaient échappé à toute tentative d'effraction d'un q-tips magnus (vous savez, les big bâtonnets). Un mercredi matin, au réveil, mon humaine s'exclama : «merdum, j'ai comme un problème !» Elle se rendit aux HUG dans la journée. Elle se serait bien vu imiter, accent suisse allemand y compris, notre Emil Steinberger national, reprenant  le célèbre sketch dans lequel il allait «se faire sucer le sang» : «Monsieur l'infirrrrmier, éloignez-fous avec ce coton tige, hhhhhein !». Total des courses, elle a passé un test PCR pour lequel elle a immédiatement tiré le ticket gagnant ! Enfin, si je puis dire... en fait ça l'a bien agacée. Déjà parce qu'elle était quand même bien sonnée, mais plus parce que ça l'avait obligée à reporter son rendez-vous tant attendu avec Alexandra.

Elles ont pu se voir au début du mois, pile au bon moment pour que Talaria puisse en parler avec cette famille. 

Si vous voulez vous renseigner sur le type d'assistance que mes potes les Canis lupus familiaris – ou mieux dit les anges à 4 pattes – de la Fondation Arthanis peuvent offrir, rendez-vous sur leur site. 
 


Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire