Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog...

📬 Pour nous écrire

dimanche 13 octobre 2019

La grammaire inclusive mon œil (c'est bien le cas de le dire) 👩🏻‍🦯

Merci à l'Odieux Connard pour son article L’ÉCRITURE PAS TRÈS INCLUSIVE (cliquer) d'où provient cette illustration de la célèbre gravure représentant une soirée à Nuit Debout. Photodescrition (ce que j'arrive à voir) : Trois hommes sont en arrière plan, un autre s'affale sur celui du milieu. Couché devant eux, un homme qui semble tenir une épée. L'homme de droite dit : «La·es ami·e·s vous pouvez être fie·è·r·e·s de vous...». Celui de droite répond : «HO NON, MAURICE FAIT UN AVC !» Dessous, c'est écrit Non, c'est de l'inclusif.


⚠️ Avertissement ⚠️

Comme c'est devenu une habitude dans ce blog, bien que le sujet soit d'importance et sorte du domaine des chiens-guides – mais pas de la déficience visuelle –, une partie de cet article «donnera la parole» à Yuka. Je vais tâcher d'attirer l'attention de ceux qui pensent bien faire en écrivant à la sauce de la grammaire soi-disant inclusive. 

Sous prétexte de vouloir représenter tout le monde, et théoriquement d'inclure tous les humains, cette grammaire exclut, comme je vais œuvrer à vous le démontrer. Trop d'inclusif tue l'inclusif !

Si vous pensez qu'écrire avec la grammaire inclusive est important, je vous lance un défi : ne cliquez pas immédiatement pour poursuivre cette lecture mais déclenchez d'abord la vidéo. 
Pour bien jouer le jeu, fermez les yeux ! 

Essayez de capter quelque-chose à ce que cette synthèse vocale vous lit ! 

Et demandez-vous ce qui se passerait pour vous si on vous diagnostiquait une DMLA ou toute autre pathologie visuelle si sévère que votre seul accès à la lecture devrait se faire, désormais, via une synthèse vocale. 

Ne regretteriez-vous pas d'avoir pondu tant de textes moches et inaudibles ? Ne déploreriez-vous pas d'avoir tant vanté les mérites d'une grammaire, peut-être symboliquement non sexiste mais concrètement validiste et plus précisément,... allez, je vais aussi y aller de mon isme, iste... antityphliste👩🏻‍🦯? Je viens de créer ce néologisme sur la base de termes en vogue pour signifier des préjugés et des comportements discriminatoires à l’encontre des personnes aveugles). 


Voici le texte à écouter sans regarder le texte. Enjoy !



Je retranscris maintenant cette chose, qu'on appelle du français, dans la langue de Molière, celle des belles lettres à l'attention des personnes empêchées de lire (par déficience visuelle, dyslexie sévère, illettrisme ou analphabétisme) puissent accéder au texte. 

Mes bien chers frères et mes bien chères sœurs, mes amis chiens-guides.

Bref, fatiguée que je suis de faire la lecture à mon humaine (elle et moi – qui suis une chienne noiraude et gourmande américano-suissesse –, sommes devenues binaires pour cette démo), et d'avoir à prononcer des textes dont on croirait à première vue que c'est du français – vu que la locutrice est francophone (alléluia un mot épicène !), mais ça n'en a que l'air, pas la chanson; j'ai saisi ma plume... enfin...  ma synthèse vocale pour vous héler : ça va durer encore longtemps cette façon d'écrire reloue ? Tu es courageux ? Alors je t'exhorte à écouter ce texte via la synthèse vocale de mon humaine. Tu pourras réfléchir à ce que serait ta vie si soudain tu étais obligé de lire ainsi alors que tu es un grand lecteur.

Dis-moi, cher aficionado de cette langue grave moche, tu n'en as pas marre d'inclure symboliquement des personnes qui se croient oubliées pour exclure très concrètement des lecteurs déjà empêchés de lire tous les textes qu'ils désirent ? 



La parité très concrète femme/hommes cisgenreet de la communauté LGBT viendrait-elle vraiment d'une écriture dite non sexiste ? Tu es bien certain que tous ceux qui écrivent avec la grammaire prétendument inclusive respectent concrètement les individus quelqu'ils soient : hommes/femmes cisgenres, transgenres, binaires, homosexuels etc lorsqu'ils sont devant eux et que celui qui écrit un français dépourvu de barrière pour les lecteurs non- mal- voyants et/ou dyslexiques est dépourvu de respect à leur égard ? 


Sérieusement c'est du grand n'importe quoi ! 

Du coup, mon humaine (j'ajoute le pluriel des fois qu'elles seraient plusieurs dans sa tête) qui écrivait régulièrement «Madame, Monsieur...» est passée à «Messieurs» pour bien marquer sa protestation. 

Purée mais est-ce que les Italiens, les Grecs, les Portugais, etc. se sont mis à cette horreur ? 

Mon humaine s'est fait dire une fois qu'un jour les synthèse vocales seront plus performantes. Euh oui mais maintenant elles ne le sont pas. Donc à part filer la migraine, ton texte abscons ne fait rien d'autre. 

Par ailleurs pour te donner une idée de ce que cela donnerait en braille, tu sais ce que représente la transcription des 7 livres de Harry Potter en braille ? 56 volumes épais de 30 cm chacun ! Tu  penses vraiment que ces points centraux sont requis pour simplifier la vie des braillistes ? Réjouis-toi : un jour tu auras peut-être une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) ou autre gracieuseté du genre et tu pourras savourer les effets de cette grammaire que tu chérissais tant du temps de ta bonne vision et qui n'a aucun sens. 

Tu veux bien me rappeler pourquoi l'écriture a été inventée ?  Le but ne serait-il pas par hasard de communiquer efficacement avec autrui ? Tu as l'impression que c'est toujours le cas avec cette bouse ?

En français cette fois. Comme l'a écrit si intelligemment l'Odieux Connard dans son article L'écriture pas très inclusive – dont mon humaine a bu toutes les paroles et kiffé le style – (cliquer pour avoir l'article au complet), : «C’est un peu comme faire une réunion sur le thème de la tolérance, mais en haut d’un escalier parce que «Les escaliers, c’est un beau symbole, on s’élève, et c’est notre but». Ça consiste à faire chier concrètement des gens pour une satisfaction symbolique».

Elle est où, la tolérance, l'absence de discrimination envers ceux pour qui l'accès à l'écriture est déjà malaisé ? Vous auriez envie d'écouter cette bouillie atroce dans une synthèse vocale car, il faut bien le dire, tous les déficients visuels profonds n'ont pas appris le braille, loin de là !? Il y en a qui ont perdu la vue sur le tard et ils n'ont QUE la synthèse vocale qui vocalise tout ce merdier, désolée du mot, pour pouvoir accéder au sens. 

Vous êtes sensible à la non-discrimination, au non sexisme, aux personnes LGBT ? C'est une noble cause et il est temps en effet, d'évoluer. Mais faites-le sur le plan concret. 

Pour en revenir à nos moutons : L'accès à l'intelligibilité d'un texte et au sens devrait tout de même être priorisé par rapport à la bien pensence, non ? Ce n'est tout de même pas bien sorcier d'inclure tout le monde dans la première phrase d'un texte et d'aviser le lecteur que pour des raisons évidentes de simplification, le texte sera écrit au masculin pluriel, car c'est plus court. 

Ou alors, pourquoi pas, nous pourrions créer d'autres conventions, comme le fait que désormais les femmes accordent tout au féminin pluriel par défaut. Il suffirait d'écrire quelle règle sera appliquée et le texte sera fluide et compréhensible pour tout le monde. 

Vous qui n'êtes pas dyslexiques et qui avez la chance de pouvoir lire avec les yeux, vous pouvez vous faire plaisir en lisant un bouquin tout en écoutant votre musique préférée. Ceux qui doivent utiliser une synthèse vocale devront se passer de musique et porter toute leur attention sur le texte audio. 

Vous avez eu une distraction passagère ? Hop vous vous déplacez votre regard et reprenez là où vous le souhaitez, en écrémant le texte si cela vous chante. Vous avez déjà essayé d'écrémer un texte audio ?! Il y a intérêt à comprendre du premier coup et à bien se concentrer. Alors imaginez ce que ces lourdeurs, qui brouillent l'écoute, impliquent en terme de surcharge cognitive !

Prétendre qu'un jour les synthèses vocales seront plus efficaces (c'est du vécu !), et priver une personne de textes accessibles, sans barrière, revient ni plus ni moins à la discriminer. 

À l'entrée des nouvelles constructions, on ne va pas mettre un superbe escalier qui fasse staïle sous prétexte qu'avec l'avancée de la technologie les chaises roulantes montent les escaliers ! 

Quant à l'argument qu'il faille créer des nouvelles synthèses vocales qui soient capables de neutraliser la grammaire inclusive afin de lire le texte comme s'il avait écrit avec la grammaire française traditionnelle, il faut quand même être un peu tordu !

Et quid du financement de ces synthèses vocales de nouvelle génération ? Y avez-vous seulement songé ? La société va-t-elle demander aux DV (déficients visuels) de les payer pour pouvoir continuer à lire aussi efficacement qu'ils le faisaient avec leur vieille synthèse avant l'apparition de cette novlangue grave moche ? J'ose imaginer que ce serait à L'AI en Suisse, la MDPH en France, de prendre ce coût en charge. 

Ne pensez-vous pas que sans grammaire dite inclusive, ces dépenses pourraient couvrir d'autres prestations à des personnes handicapées ? 


Franchement, Kevin Razy aurait matière à représenter à nouveau la grammaire française dans un nouveau dépôt de plainte pour viol. Je fais allusion à son sketch d'anthologie à ONDAR 🤣


Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire