Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog...

📬 Pour nous écrire

samedi 18 avril 2015

Préparer l'arrivée de Yuka...

L’une de mes grandes questions, lorsque j’ai pris contact avec La Fondation romande pour chiens-guides d’aveugles (ou malvoyants) était de réussir faire accepter mon futur chien-guide à mes deux chats (et vice versa). La directrice de la fondation m’avait dit que cette question revenait systématiquement chez les propriétaires de chats. Il me paraît donc logique de consacrer tout un chapitre à ce sujet épineux.

Photographie de nuit, des deux chats côte à côte, pris de dos, qui regardent en direction de la barrière de sécurité


J’avais eu la surprise, lors de la visite de Mme Baroni à mon domicile avec une chienne en fin de formation, Ynca, de constater que la réaction de mes deux chattes ne correspondait pas du tout à celle que mon mari et moi attendions.

Euterpe, la plus âgée, que j’ai accueillie à 9 semaines, alors que je vivais seule, en septembre 2006, est hyper-sensible et ne se laisse pas facilement approcher par les humains. Elle n’a eu qu’un contact avec une chienne alors qu’elle était encore chaton, une border-collie lors d’un séminaire que j’avais suivi. Cette chienne était adorable est silencieuse. Euterpe s’était couchée près d’elle. Gardait-elle un engramme positif de cette expérience ? C’est ce que je souhaitais de tout cœur surtout qu’elle n’est pas toujours très facile. Elle souffle assez facilement et défend beaucoup son territoire.

Mon ami et moi avons accueilli Uranie à 8 semaines en août 2012. Elle est très facétieuse, curieuse, et accueille tout humain qui vient nous voir en allant vers lui. Si elle est acceptée, elle se montre très câline.

Nous pensions qu’Euterpe poserait des soucis et qu’il n’y aurait pas de souci avec Uranie. Nous avons enfermé les chats dans la partie chambre et bureau le temps de laisser le chien entrer tranquillement dans le salon, avec l’idée de leur ouvrir ensuite pour choisir si elles viendraient nous voir ou non. À notre très grande surprise, c’est Euterpe qui reste très distante et sur ses gardes avec les humains, qui est venue nous voir. Elle s’approchait puis s’éloignait lorsqu’Ynca bougeait un peu plus. Elle est même venue dans mes bras. Pas un soufflement.

Notre Uranie d’habitude si décontractée et curieuse est restée figée sous le lit...

Ce scénario était quasiment le même lorsque mon instructrice est venue me voir pour me présenter Yuka qui m’était attribuée si j’étais d’accord. La différence c’est que livrée à elle-même, Yuka s’est rapidement rendue dans la partie de l’appartement où se trouvaient les chats et qu’Euterpe a vite fait la police...

J’ai donc pris deux décisions avec mon ami :

  • Installer une barrière de sécurité enfant pour que les minettes puissent avoir leur espace, dans l’idée qu’Uranie ose sortir de son refuge, s’alimente et utilise sa caisse et qu’Euterpe reste zen, sans agresser Yuka.
  • Au risque de passer pour une farfelue, chacun est libre d'y croire ou non, j’ai décidé de contacter une personne qui fait du dialogue intuitif avec les animaux pour préparer l’arrivée de Yuka dans les meilleures conditions possible (prévenir les chats de l’arrivée de Yuka qui allait rester parmi nous et prévenir Yuka que c’est chez nous qu’elle viendrait vivre).
J'ai contacté la deuxième personne qui est passée dans l'émission, Noémie Steiger Chappex »


Voici la communication avec mes 3 animaux

J'ai installé la sécurité enfant une semaine à l'avance et préparé en douceur les changements pour qu'ils ne coïncident pas avec l'arrivée de Yuka, ce qui aurait généré trop de stress et donné le message que c'est Yuka qui en est la cause. 

Trois nuits avant l'arrivée de Yuka, nous avons fermé la barrière sécurité qui était déjà installée de manière à ce que les chats sachent que, durant la nuit, elles seraient avec nous et garderaient le privilège de pouvoir dormir sur le lit si elles le désiraient. La caisse a été déplacée à la salle de bain, pièce qui sera toujours interdite à Yuka (le labrador a un seul défaut : sa voracité. Je n'allais pas prendre le risque qu'elle ingère de la litière pour chats. Par ailleurs, pour Euterpe, sa caisse est chasse-gardée. Les bols des chats ont été disposées au bureau, dans cette partie d'appartement, là où se trouve leur arbre. 

Le but était qu'Uranie n'ait pas peur. Je précise, pour en revenir à la communication avec les animaux, que ce n'est pas parce qu'Uranie n'a pas montré de peur lors de cet échange qu'elle n'avait pas peur en réalité (comme me le faisait observer Noémie. Ce que cette dernière était un aspect qu'Uranie a bien voulu montrer).

Noémie a bien compris le message d'Euterpe, en effet, j'avais prévenu mes deux chats de cette communication qui arriverait. 

Ce qui m'avait impressionnée c'est que je n'avais rien dit de mes deux chats, y compris mes hypothèses au sujet des difficultés que je encontrais avec elles. Mes questions étaient ouvertes. Cela a confirmé que je faisais bonne route. C'est impressionnnant tout ce qu'Euterpe qui est mon chat (et pas celui de mon couple comme Uranie) partage avec moi. C'est bien son hypersensibilité qui provoque ses réactions «agressives». Elle est ingérable chez le vétérinaire qui doit venir à domicile. Et lorsqu'un vétérinaire me dit «ça ne fait pas mal», je ne le croit plus sur parole puisque ma propre hypersensibilité due au syndrome d'Asperger fait que ce qui ne fait pas mal à la plupart de mes semblable, est douloureux pour moi (je me tape la tête contre les mur à des tension intraoculaires à peine un peu trop élevées alors que pour les ophtalmologues, cela ne fait pas mal). Pourquoi ne serait-ce pas le cas chez certains animaux ? Et ne dit-on pas tel maître tel animal ? C'est bien là-dessus que j'aurai à travailler avec Yuka, pour qu'elle l'approche doucement et respecte son espace. 

Pour Uranie je retrouve totalement son côté facétieux. Et la lutte entre les deux chats également. Euterpe n'enterre pas toutes ces selles, frottes ses pattes sur les murs alentours et Uranie répond en urinant autour... 

Quant à Yuka, je n'ai fait qu'une promenade avec elle, avant son arrivée définitive, je ne la connaissais pas encore. je n'avais donc pas d'idée préconçue sur ce qui se dirait. Ce que je peux confirmer c'est ma joie et mon émotion lorsque je me suis promenée avec elle. En effet, Yuka a reçu énormément de matériel de la fondation, en particulier son lit. Elle a bien sa place à elle. Que les chats ne lui piquent pas (à part la table reçue également pour ses séances de brossage quotidiennes).  

J'ai bien sûr tenu compte des réponses obtenues via Noémie pour l'arrivée de Yuka, insistant sur le fait qu'elle a le temps d'apprendre. J'ai aussi réalisé qu'il est temps que je me fasse confiance puisque cela venait confirmer mes observations. Si je pars du principe qu'il est possible de communiquer ainsi avec les animaux (je sais bien que ce n'est pas démontrable scientifiquement...mais c'est comme dans toutes les disciplines, scientifques pures et dures ou non, il y a des humains plus ou moins perspicaces), et qu'Euterpe savait réellement qu'elle aurait ce type de communication, c'est que ce que je dis à mes animaux passe. J'en aurai une confirmation très importante au cours de mon cours d'introduction...

Au plaisir de vous retrouver dans mon récit d'aventure avec Yuka (et mes autres animaux pour ce chapitre...).  



Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire