Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog...

📬 Pour nous écrire

jeudi 30 mai 2019

Deux après-midi dans ma vie de chien-guide

Ouaf, salut les gens ! 

D'habitude, c'est à mes collègues chiens-guides que j'écris mes articles. Mais aujourd'hui, je vais faire une exception et m'adresser à vous, les deux pattes. J'en ai, des choses à vous dire !

D'abord, il faut que je vous explique. J'ai été repérée par Spirit Wind, une étudiante en photographie qui m'a invitée pour faire un shooting. 

Sur une photo en noir et blanc, mon humaine – que je guide – et moi sommes vues de profil en premier plan. De mon humaine, on ne voit que les jambes qui masquent un peu mon arrière train. 

Mon humaine et elle ont commencé à discuter et de fil en aiguille Spirit Wind lui a proposé deux shooting. Un pour un projet qu'elle avait : illustrer avec des photos «comment réagir en présence d'un chien (d'assistance ou non) dans la rue», et l'autre projet pour Talaria qui avait très envie d'avoir de belles photos de moi dans la nature. 

Premier shooting : quand un chien-guide porte son costume de super-héros.  

Nous nous sommes retrouvées un mardi après-midi à la gare de Cornavin, à Genève. Spirit Wind souhaitait que ses photos offrent un témoignage sur les comportements des humains qui nous croisent. 

Nous avons décidé de sortir de la gare pour commencer. 



Mon humaine et moi sommes de face en train de cheminer vers Manor. La mise au point s'est faite sur moi. Seules les jambes et la veste bleue de ma Talaria sont visibles. 

Nous voulions trouver du monde, mais pas trop, aussi nous sommes allées à l'étage des jouets. 


Que je me concentre, je vérifie bien où guider les pas de ma détentrice. Il faut éviter de renverser des articles... Comme pour l'autre photo, on me voit de face à côté des jambes de mon humaine. Je scrute sur ma gauche : Personne ! Ouhouh, c'est Yukalinette d'amour, chienne-guide de son état... Y'a quelqu'un ? Zêtes où les gens ? Comment voulez-vous que nous montrions les bêtises que commettent certains homo sapiens sapiens en ma présence si personne ne fait rien de travers aujourd'hui ? Personne ne me parler ou m'appelle vers lui ? 

Nous commençons à trouver cela bien chelou... 

puis... nous avons entendu un sympathique vendeur lire à haute voix : «Je guide, ignorez-moi». Il a donc respecté ce qui était écrit malgré son envie de venir me faire un câlinou. Ah mais il marche plutôt pas mal, ce manchon qu'elle a installé sur le guidon de mon harnais ! Enfin, en réalité pas toujours... et pourtant je peux vous certifier que Talaria a choisi des couleurs bien visibles, le jaune attire l'œil, et le texte et les pictogrammes sont très bien contrastés. 

Du coup, hop, Talaria a ôté le manchon. Nous avons quitté Manor pour retrouver en direction de la gare. 




Nous avançons vers notre prochaine destination. Nous sommes vues de dos... Ah mais c'est cool d'être suivie par une Paparazza : personne pour venir me déconcentrer. Les gens, ils sont au garde-à-vous ! Dis, Spirit Wind, tu veux bien toujours venir avec nous ? 





Nous sommes toujours vues de dos, de plus loin,. Sur cette photo, ma Talaria est entièrement visible.

Nous sommes maintenant arrivées à la gare. 





Comme toujours, Talaria m'a dit : «Yuka, zebra longa !». C'est un nouvel ordre de mon humaine qui en a inventé plusieurs. Je vous ai déjà dit que nous, les chiens suisses diplômés, parlons l'italien simplifié ? Le zebra, c'est le passage piéton tout rayé. Du coup, quand ma maîtresse me dit : «zebra blanca», elle me demande d'aller sur les bandes podotactiles qui sont un peu comme un passage piéton mais blanches et en relief. Elles se trouvent sur certains arrêts de taxi (de bus) pour permettre de savoir où se positionner. Le «zebra longa» ce sont les lignes de guidage qui sont allongées, blanches et en relief et qui permettent aux déficients visuels qui se déplacent avec une canne blanche longue de détection de se diriger pour atteindre un endroit stratégique. Beaucoup d'humains qui voient bien ne savent pas à quoi servent ces lignes de guidages (d'autres s'en fichent carrément) et ils mettent plein d'obstacles divers et variés dessus. 

Eh les gens ! Dégagez ces lignes, elles n'ont pas été prévues pour permettre l'attroupement de personnes qui ont le nez vissé dans leur smartphone. Elles n'ont pas été non plus installées pour que les voyageurs fassent glisser leur valises dessus ! Vous compliquez la tache de ceux qui en ont besoin en les obstruant ! 

Mon humaine me dit d'aller dessus parce qu'elle espère que nous arriverons à nous déplacer plus facilement sans foncer sur quelqu'un. Parce que pour moi c'est une grosse concentration, vous imaginez, de devoir éviter des gens qui se déplacent, telles des grenades dégoupillées, dans tous les sens, sans regarder où ils vont. Ce serait plus simple que ces lignes soient tout le temps libres pour que je puisse simplement les suivre. Surtout qu'il arrive que nous soyons pressées. Lorsque j'entends : «tempo tempo», c'est signe que je dois augmenter la cadence, notre taxi va bientôt partir !  

Cette fois encore, il y avait des gens qui occupaient le zébra longa. Alors j'ai dit à mon humaine : «suis-moi, il faut aller sini» (Sini pour sinistra = à gauche) sinon nous allons leur foncer dedans.  


Nous voici maintenant vue de devant, sur les lignes de guidage. 

Nous nous apprêtons à nous diriger vers le quai 4-6. 



Nous voici sur le quai, devant la porta d'un taxi (tout ce qui roule est un taxi. Dans ce cas, il s'agit d'un train). Nous avons fait comme si nous voulions monter dedans pour voir comment réagissent les gens. 

Certains font vraiment très attention de nous laisser passer sans me bousculer. Comme la gentille dame qui est visible de dos. Ma maîtresse  et elle ont même eu le temps de discuter un peu lorsqu'elle lui a expliqué que nous n'allions pas vraiment monter dans le train.  

Beaucoup de gens disent que je suis belle, sage, concentrée, douce etc.. Si, si, je vous promets ! Non, je n'ai pas les chevilles qui enflent ! Je suis juste la ferrari noire à la truffe supersonique et aux coussinets magiques et l'ange à 4 pattes de mon humaine. Entre elle et ma marraine, je reçois plein de surnoms !

Nous avons continué à déambuler en nous demandant si nous allions pouvoir montrer un comportement qui me compliquent sérieusement mon travail... 

Et soudain ! bam !



Non mais vous le croyez vous ? Un homo sapiens sapiens a jugé nécessaire de me foncer dessus pour me faire des câlins ! Mais tu crois que j'ai que ça à faire, moi ? C'est écrit «ne pas parler au chauffeur» dans les taxis. Et moi, j'ai l'air de faire quoi au juste ? Tu crois que je ne conduis pas ? Va falloir que je te rappelle fissa deux ou trois principes : tu trouveras ici le lien vers un vieil article sur lequel j'ai mis deux vidéos que tu serais bien inspiré de regarder : Lorsque le chien-guide porte son costume de super héros, on se tient à carreau !) :

Tu sais quoi, les jeunes (enfants, ados et jeunes adultes) sont souvent ceux qui me respectent le mieux. Parfois nous croisons des gens frustrés de ne pas pouvoir me faire un câlin, alors ils se vengent en essayant de culpabiliser ma Talaria : «C'est pas une vie, pour un chien de devoir travailler pour un humain !». 

Tu crois que mes copains qui sont enfermés le plus clair de leur temps seuls dans leur casa à attendre  le retour de leur maître sont plus heureux que moi ? 

Ils ne pensent pas, les gens, que j'ai appris à distinguer les situations où je dois me concentrer (quand je porte mon costume de super-héroïne) de celles où je peux me comporter comme n'importe lequel de mes congénères bien élevé ?

Pour moi c'est vital de ne pas être perturbée quand je guide. Pourquoi faudrait-il faire une exception pour toi qui veux me câliner ? Si des parents finissent par céder devant leur enfant qui fait un caprice pour avoir un bonbon juste avant le repas, ils passent un message à leur enfant : parfois, il y a des exceptions, tu as intérêt à insister ! Et bien c'est exactement la même chose avec la Yukalinette que je suis. Si lorsque je porte mon harnais, j'ai le droit une fois, deux fois, trois fois d'aller jouer avec un copain ou de dire bonjour à quelqu'un, je finirai par me dire que je ne suis plus obligée de me concentrer pour guider. Et tu imagines ce que cela pourrait donner si un jour je faisais un ritor (je rebroussais chemin) en pleine traversée de route et que les voitures derrière nous avaient déjà commencer à circuler ? Tu serais prêt à me mettre en danger juste pour satisfaire ton plaisir égoïste, toi qui me trouves si mignonne et tu oses même dire que tu sais mieux que mon humaine quels sont mes besoins ? Mais il est où ton amour pour moi de te désintéresser des conséquences de tes actes ? Et en plus, tu ne crois pas que ma maîtresse m'en donne tout plein, des câlins ? 

Quand tu as un chien, s'il te plaît, passe rapidement vers nous. C'est vraiment pas agréable que tu restes planté là à nous observer avec ton chien tout près. Cela perturbe notre binôme si je suis déconcentrée. Surtout si nous attendons devant un passage piéton qui passe au vert et que ma Talaria sent que je suis moins concentrée. Si elle te demande de t'éloigner alors que tu es en pleine discussion, c'est pas pour t'embêter. Elle doit renoncer à me donner l'ordre de traverser et attendre le prochain feu vert en espérant que tu auras compris le problème. Notre sécurité t'importe si peu ? Inutile de me dire que c'est vert (ma maîtresse sent les vibration), ou de lui dire qu'il y a la place pour passer comme si elle faisait un caprice, tu ne sembles pas capter que ma concentration est requise et que parfois certains copains m'attirent plus que d'autre. Manifestement si je me déconcentre, c'est qu'un copain que je trouve super intéressant est trop près de moi.   


Voilà ce que je voulais te dire de ma vie de chien-guide au travail. 

Je voudrais en profiter pour tordre le cou à certains préjugés. 

Un jour, en promenade au parca, une nana a dit que c'est normal que j'essaie de tirer pour aller vers son chien à elle. Elle a ajouté cette affirmation : «ce que je veux dire, c'est que votre chien n'a aucune vie sociale»... Alors là c'est le pompon. Ils croient vraiment que je travaille h24 et que je n'ai pas d'activité normale pour un canidé ? 

Mon humaine adore m'amener m'amuser avec les copains ! C'est naturellement dans la nature qu'elle a eu envie de faire un shooting avec moi. 

Deuxième shooting :  un chien-guide qui s'éclate dans un parc

Jeudi après-midi, nous étions déjà installées dans le parc lorsque Spirit Wind est arrivée. J'ai couru vers elle pour lui faire la fête. 

Rapidement, elle a dégainé son attirail pour faire des photos. Eh, mais je vais bientôt faire la couverture des magasines, je suis une star ! 

Je crois que je vais développer des caprices : «non tu ne me prends pas de ce côté, il faut que tu choisisses mon meilleur profil... Ah non je ne suis pas prête, attends... ! Et que je me tourne quand tu fais clic clac...

Tu as vu mon beau mouvement ? Ah tu n'étais pas prête et tu voudrais que je recommence ? Ben non, j'ai pas envie !»... 




Pour commencer, je me suis couchée dans l'herbe. Talaria me parle dans le creux de l'oreille. Tu veux entendre ce qu'elle me dit ? Ah non alors, ça c'est top secret. J'entrouvre la gueule, on dirait que je me marre. 

Assez causé maintenant j'ai envie de jouer avec mon humaine ! Voici deux photos où je saute vers elle. 




Talaria me dit : «viens vers moi !» et elle saute  sur place, ses mains regardant vers le haut. Je fais un énorme bond, j'arrive à hauteur de son visage. Je suis encore très leste pour une labrad'orette qui va souffler ses 7 bougies dans deux semaines ! Ma Talaria adore quand je saute en posant délicatement mes pattes sur ses épaules et lui fais des énormes bisous. 



Sur cette photo là, je saute aussi, Talaria est debout les mains en haut. Je saute si gracieusement ! Je m'éclate. 

Sur les 7 prochaines photo, je suis seule !


J'aime aussi jouer toute seule. En général je fais marrer les autres propriétaires de chiens. Je prends un jouet dans ma gueule, je cours en secouant la tête comme pour dire «non» et je m'amuse à faire des mouvement de va-et-viens avec mes pattes avant ! Sur cette photo, toutes mes pattes ont quitté le sol, je tiens un renard Kong dans la gueule et je le secoue. 



Je suis seule et j'apparais en profil ¾, regardant vers le haut, gueule ouverte. 


 

Chouette, il y a une fontaine avec une bassine d'eau. Il y en a qui boivent dedans. Moi je trouve bien plus rigolo de donner des coups de pattes pour la vider ! Et comme ça, au moins, je suis sûre qu'il faudra mettre de l'eau fraîche, je n'ai pas envie de boire de l'eau stagnante ! Dans le parca, il y a un bouvier suisse qui fait pareil !




Après avoir pu jouer avec l'eau, quoi de plus normal que de m'ébrouer ! Mon renard Kong est à mes pieds. 

Viens, nous allons nous promener avec la longe de 10 mètres, je veux voir ce qu'il y a plus loin, ai-je dit à mon humaine ! 

Et que fait un labrador qui a une grande liberté de mouvement, lorsque sa maîtresse passe sur un petit pont et qu'il y a de l'aqua dessous ? Plouf !  Talaria n'a rien vu venir. Elle a juste entendu le bruit. 

Je n'ai pas boudé mon plaisir.  



Je me déplace dans l'eau, on voit ma clochette accrochée à mon collier bleu azur assorti au harnais souple en Y de la même couleur, harnais surmonté d'une poignée sur le dos.







Je nage avec, dans ma gueule, un long bâton que j'y ai pêché. Autour de cette marre, des plantes. Il y a une très belle lumière.


 

Au sortir de ce bain bien agréable, il faut le dire,  je me suis couchée sous le soleil pour me sécher. Je grignote le bâton que j'avais pêché, une patte posée dessus. Je suis prise de face. En arrière plan apparaissent les plantes qui bordent le bassin. 





Toujours avec mon bâton dans la gueule, je suis photographiée de profil. 

Mon humaine est ravie de toutes ces photos de moi. Elle a envie de faire un poster ! Elle ne cesse de m'admirer. Elle a déjà dit à ma fac : si vous cherchez le plus beau chien de l'école, ne cherchez plus, elle est devant vous 💞 🐾

Merci, Spirit Wind, pour ces magnifiques photos ! Tu seras une super photographe animalière. En fait, tu l'es déjà 💖

Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

1 commentaire:

  1. Beau travail, belle présentation, jolie petite histoire. Merci de ce moment roman photos, j adorrrrrre l SUITE SVP

    RépondreSupprimer