Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog...

📬 Pour nous écrire

samedi 30 mars 2019

Quatre ans 🥰

Ma Yukalinette d’amour 🥰,

Je viens de te sortir pour ton dernier stacca avant de me précipiter au lit, épuisée. Puis je regarde l’heure et réalise qu’il y a quatre ans, j’étais à 7h et 18 minutes de ton arrivée ici. Je te regarde bien installée dans ta célèbre position du crawl sur ton posto juste là, au pied de mon lit, et je souris.  J'entends le bruit de ta respiration, si paisible, et me demande si tu es en train de rêver 💭, et à quoi !  J'aime tant t'avoir là, juste à mes côtés 💞
Yuka couchée sur son matelas, à la droite de mon lit d'où je l'ai prise en photo


Je repense à cette nuit du 29 au 30 mars 2015, ma dernière nuit sans chien. Cette nuit-là, je devais essayer de m'endormir, pensant au moment tant attendu où je serais contactée au téléphone par Stéphanie, ton éducatrice qui, nous l'avions convenu, m'annoncerais votre arrivée au bas de l'immeuble. 

C'était hier ! Je suis descendue te chercher, dans le «taxi», pour me saisir de la laisse, te dire «piede» et  remonter avec toi à mes côtés, remuant la queue, sous la supervision de Stephanie venue avec beaucoup de matériel, y compris le matelas sur lequel tu es justement installée. 

J’avais entendu dire par plusieurs sources que durant c'est trois semaines de formation, il ne fallait rien prévoir, que je serais épuisée et heureuse de me glisser sous ma couette en fin de journée. 

Je me demandais quel accueil les Muses allaient te réserver. Ah ces 2 minettes ! Tu te rappelles, j'avais installé une sécurité enfant pour éviter que tu n'ailles te jeter trop vite sous les griffes d'une Euterpe susceptible... ? Toutes ces préoccupations que je pouvais avoir. Cela m'amuse d'y repenser. 

Aujourd'hui, en fin d'après-midi, alors que nous rentrions de Bienne où nous avions célébré les 30 ans de Stéphanie, ma nièce et filleule adorée (ça aussi c'est un événement de taille), les deux demoiselles nous attendaient derrières la porte après 30 h de séparation. J'ai réellement eu le sentiment que vous vous êtes dit bonjour toutes les trois. C'était vraiment adorable. J'ai été épatée de voir Euterpe venir te faire un mimi furtif ! Vous êtes restées un certain temps proches toutes les trois avant que je pense à dégainer mon iPhone. J'ai juste eu le temps d'immortaliser cet instant par une photo. Vous vous êtes dissipées au moment où j'ai voulu filmer votre interaction. Raté ! C'est vrai que je mets du temps à cliquer au bon endroit (et parfois je touche à côté sans le remarquer du reste), ce qui me fait rater pas mal de moments merveilleux, hélas. 
Yuka, vue de dos, allant à la rencontre d'Uranie, la tigrée, vue de face, à sa droite et Euterpe, la tricolore moins visible, de profil, à sa gauche. 
Avant que tu n'entres dans ma vie, je me croyais plus chat que chien. En voilà une bêtise ! Comment ai-je pu vivre si longtemps sans chien ?   Tout ce que j'ai pu rater... Tu resteras à jamais celle qui m’a fait découvrir l’univers merveilleux des chiens. Je ne rate pas une émission TV sur les chiens, je partage tout ce que je trouve sur vos prouesses. Vous êtes des magiciens. Bien sûr, je le précise à l'attention de tes deux sœurs, je ne vais pas blesser leur susceptibilité, je continue à être gaga des chats. Chiens et chats, vous êtes complémentaires et indispensables à mon bonheur. 

Toi, ma Yukalinette, tu ne te contentes pas de me faire rire, me toucher et m'épater. J'adore quand tu guides mes pas en mettant le turbo, me permettant de retrouver des sensations du temps où je courais et me déplaçais avec aisance et vitesse ! J'adore quand tu es très fière des compliments que je te fais, que tu agites ta queue et que tu viens, grâce à un petit bond, te mettre en position «piede», te collant à mes pieds, à ma gauche. 

Tu es ma petite magicienne, bien connue dans le quartier ! J'étais très amusée, il y a peu, lorsque, dans le parca Trembley où étais à la longe, nous avons croisé des enfants qui devaient sortir de l'école en bas du parc. Une fillette a dit aux autres : «c'est la petite copine à Hermès !». Hermès, l'un de tes deux amoureux, labrador chocolat qui porte fièrement son nom mythologique et que tu as connu jeune chiot, au début de ta remise. 

Je pose mon iPhone sur le chargeur, j'éteins, et j'écoute encore un peu ta respiration avant de m'endormir en souriant, pensant à toi, ma petite merveille toute noire. J'écris cela et pense soudain à un jeune Africain, sur un banc – toujours au parca Trembley – où nous allons 2 fois par jour – et qui, nous voit passer, me dit : «J'adore sa couleur !», ce à quoi je répondis avec un large sourire : «moi aussi !».  Il faut bien le dire, tu es super belle, tu fais toute ma fierté. 

Je me réjouis de tous les chemins que nous parcourrons encore ensemble. Mon amour pour toi est inaltérable. Nous sommes inséparables. Je t'aime ma douce boule de poils à la robe soyeuse et brillante. 


Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire