Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog...

📬 Pour nous écrire

lundi 30 mars 2015

Yuka est arrivée ce matin

Le détenteur d'un chien-guide qui m'avait dit en riant que je n'aurais pas de peine à m'endormir durant cette intense période de cours d'introduction, ne me racontait pas des salades. 
Photo de Yuka couchée, une patte avant repliée, sur son lit (posto) se composant d'un matelas surmonté d'une couverture en feutre gris avec des motifs de pattes de chiens noirs et blanc.

C'est vrai qu'en y repensant mon instructrice m'avait dit de ne rien prévoir en soirée.

Pour l'heure, c'est Yuka qui dort paisiblement à mes côtés, se réveille, vient chercher un câlin, se rendort, revient vers moi. Elle est fatiguée devant ce changement de situation.

Aujourd'hui, jour 1 de ma formation qui va durer 3 semaines (4 jours de 9 à 16h avec une pause d'une heure à midi) a consisté à lui offrir les soins de base : nourriture et promenade à la laisse pour ses besoins. J'ai également reçu de nombreuses informations santé. Pas encore de guidage pour le moment.

En promenade, à la laisse seulement, j'ai bien sûr été testée par Yuka. Si je reprenais le sketch «Le Noir» de Murielle Robin, cela donnerait à peu près ce discours : «Est-elle ferme, ferme, ferme ou... ferme, un petit peu pas ferme ?».

Pas facile de l'être, ferme, quand mon cœur a envie de fondre. Mais non, je ne dois pas céder, même sans harnais, elle ne doit pas aller dans l'herbe pour faire ses besoins. C'est au bas du trottoir. Au début... ce ne fut pas simple. La dernière sortie avant le départ de mon instructrice, enfin, elle a uriné alors que nous étions sortie plein de fois histoire qu'elle comprenne que ce sera au bas du trottoir et nulle part ailleurs. Puis lors de ma sortie avec l'homme de ma vie (à la laisse au début je dois être accompagnée), enfin, elle a fait ses besoins ! Bravo ma Yuka !

Il n'est pas encore question que je sorte seule car pour le moment, ma Yuka, à la laisse comme je le disais, est comme les autres chiens : elle teste mes limites,. Détecte-t-elle la présence d'un canis lupus familiaris à bâbord,  à tribord ou droit devant ? Elle refuse d'avancer ou alors me tire soudain en avant. Comme je ne peux anticiper ces présences, je ne m'attends pas à ses sauts brusques en direction de son congénère risquant de perdre l'équilibre. Si elle enroule la laisse autour de moi, je pourrais être désorientée. Ceci dit, en fin de journée, j'avais déjà appris à repérer quelques signaux qui ne trompent pas : il y a un chien quelque part pas loin ;-)

J'ai aussi été frôlée de très près par un cycliste venu par derrière, silencieusement et roulant à fond les manettes sur le trottoir. J'aime ! J'ai bien failli me le payer d'ailleurs, en voulant me retourner à cet instant. Sympa l'effet !

À part ça, la journée a consisté à faire pleins de câlins à mes pets. J'ai séparé l'appartement par une porte et, derrière elle, une barrière de sécurité1. Ainsi Uranie, qui a encore très peur, osait sortir le bout de son museau du lit sous lequel elle avait refusé de se déloger, même sur présentation de ses croquettes préférées, lors des visites de Yuka et, avant elle, de sa demi-sœur, Ynca. Elles jouissaient de l'espace chambre à coucher et du bureau où se trouve leur arbre où je diposais temporairement leur nourriture. Leur caisse a été déplacée à la salle de bain afin que Yuka n'y ait jamais accès (le plus gros défaut du labrador étant de manger, il est si vorace qu'il mange même ce qui n'est pas consommable... je ne voudrais pas que la litière des chats atterrisse dans son estomac... ceci dit, c'est vrai qe pour Euterpe, c'est chasse gardée !

Pour le moment, Yuka dispose du salon, de la cuisine, du reste du corridor.

Lorsque j'entendais des appels d'Euterpe, j'ouvre la porte mais la barrière sécurité empêche Yuka d'entrer. Lorsque cette dernière approchait un peu trop vivement, avec tout son enthousiasme, cela fait immanquablement souffler un petit coup Euterpe. Mais lorsqu'elle restait calme Yuka approchait, repartait, revenait.

Euterpe est aussi venue passer un peu de temps au salon avec Yuka et moi. Comme Yuka l'a laissée tranquille (je la tenais en laisse), Euterpe était toute calme, régulant elle-même l'espace entre elles. Euterpe déteste les gestes brusques, les sons soudain ou trop forts. Bref, elle est comme moi. Pour Uranie, c'est encore assez difficile.

L'autre partie du temps a consisté à... faire des photos, demander à l'homme de ma vie d'en faire également. Celle qui se trouve en haut d'article m'a servi d'arrière-fond jusqu'à ce que je change d'hébergeur, en octobre2016 !

Je suis toute émue et ne réalise pas encore ce qui m'arrive, avec cette bulle d'allégresse ! 🐾

--
1Pour éviter de créer du stress pour les chats, et d'associer de nombreux changements avec l'arrivée de Yuka, je les ai fait progressivement. En plaçant leur gamelles en hauteur de manière à ce que mon labrador n'aille pas manger leur nourriture. Une semaine avant nous avons mis la barrière de sécurité, en laissant ouvert. 3 nuits avant, nous avons fermé, avec un éclariage indirect de manière à ne pas tomber dessus. La veille nous avons fermé la porte pour éviter qu'elle n'aillent dans la partie de l'appartement où allait arriver Yuka et qu'Uranie reste tétanisée sous un meuble. Cela a parfaitement fonctionné. Je craingais qu'elle ne sorte pas et ne s'alimente pas. Ce n'est pas le cas. Et elles utilisent la caisse, comme elles l'avaient fait les jours auparavant.  

Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire