Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog

📬 Pour nous écrire

lundi 13 avril 2020

Lettre d'un chien-guide confiné. Enfin... presque !


Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Permettez-moi de vous souhaiter de Joyeuses Pâques .

Quoi de neuf chez vous ? Comment vivez-vous votre confinement ?

Vous voulez savoir ce qui se passe pour nous à Geneva ? Suivez le guide !

Au début du confinement, un pote border collie a posté, sur les réseaux sociaux, un message sous le hastag : #télétravail #StayAtHome #JeResteÀLaMaison

Ni une ni deux, j'ai décidé de diriger les pas de mon humaine à distance, foi de Yuka !



Collage de deux photos : en haut, visible de ¾, la tête d'un border collie posté devant un ordinateur de bureau. Il supervise, un troupeau de moutons qui apparaît à l'écran. Il est écrit #télétravail #StayAtHome . En dessous, je porte mon harnais de travail, et suis a terra devant un ordinateur portable sur lequel apparaît mon humaine. Il y a l'inscription #JeTéléGuide #YukaConnectée


J'ai tenu... 3 jours. C'est qu'elle est têtue, ma Talaria. 

«Non, non, non, il n'en est pas question !» qu'elle m'a dit, avant d'enchaîner en me prenant par les sentiments ! «Ma petite Yukalinette d'amour», c'est carrément déloyal, vous ne trouvez pas ? Comment résister après ça ? : «David et moi devons nous confiner, pour notre santé, mais nous avons aussi besoin de marcher si nous voulons rester en forme. Tu es notre seule bonne excuse pour sortir. J'ai annulé tous mes rendez-vous à l'extérieur, tu comprends ?! 

Que vouliez-vous que je fasse, j'ai bien été obligée d'accepter ! 

Bien sûr, je n'étais pas la seule à devoir promener mes humains. 

Un cocker et un berger allemand sont attablés devant une chope de bière. Le cocker lui demande : «à quelle heure tu dois rentrer pour la promenade de ton humain ?». 

Il faut dire que l'ambiance commençait à venir morose chez les humains. Les chefs d'États prenaient tous la parole devant la télé pour annoncer des grandes décisions. La suite en image : 


Photo de 4 chefs d'États, qui résument leur discours : Donald Trump🇺🇸🇫🇷 fermons les frontières». Emmanuel Macron🇫🇷 : «Nous sommes en guerre». Xi Jinping 🇨🇳🇨🇭vainquons le virus pour revenir encore plus fort». Notre Présidente nationale, Simonetta Sommaruga🇨🇭 : «C'est fini le Jass au bistrot». 


Elle est culte, cette phrase de Mme la Présidente Simonetta Sommaruga, vous ne trouvez pas ?

Peu à peu, la situation a dérapé. Des bipèdes dépourvus de chiens ont commencé à se dire que nous sommes les meilleurs alliés des confinés. Des stands ont commencé à apparaître : 

Un copain derrière un stand des promenades. C'est écrit : paiement par carte. 1 promenade : 15€. 2 promenades : 20€

Franchement, c'est abusé ! Obligé de nous dépasser pour que nos humains brûlent suffisamment de calorie ! Je suis nase, moi, le soir. Preuve en est ce film fait à l'insu de mon plain gré. 


Je suis une filoute. Ce film a été réalisé l'année passée, chez une étudiante qui m'a gardée quelques jours pendant que mon humaine faisait une croisière en famille pour les 30 ans de sa nièce et filleule !  Elle m'a aménagé un bon endroit dans sa chambre à coucher. Elle a même dû utiliser des boules quies ! 

Pour en revenir à Corona, durant le mois écoulé, j'ai aussi dû promener mon étudiante dogsitteuse.  Mes humains prétendent qu'il me faut plus d'exercice, mon œil ! J'ai les preuves de ce que j'avance : les pieds de ma promeneuse sont sur la photo. 


D'autres copains doivent agir pour le salut de leur maître. Ce bipède passait son temps à se toucher le visage en totale méconnaissance des recommandations de l'OFSP (Office fédéral de santé publique). Ses 2 goldens ont eu un excellent réflexe : ils sont allé chez leur doc, et...  

Un humain assis entre ses deux golden sur un canapé. Il a une collerette. Le golden de gauche sur la photo dit : «c'est pour ton bien». Celui de droite : «Tu dois cesser de toucher à ton visage». 
Il y a aussi des grands rigolos qui, pour éviter de se contaminer en allant faire leur courses, ont envoyé des copains chez l'épicier. 


Un homme asiatique regarde dans son frigidaire, appelle son golden à qui il enfile un sac à dos dans lequel il glisse une liste de courses et de l'argent, puis lui met un masque. Le chien sort, grimpe sur une voiturette, allume le moteur puis il conduit jusqu'à une épicerie. Une fois dans la boutique, il s'assied. L'épicier sort la liste du sac, range un légume dedans, mets sac de course en plastique dans la gueule du chien, puis lui remet son masque, Le golden gagne à nouveau sa voiturette et rentre chez lui. Lors de son passage, un garde lui mesure sa température frontale, 

En fait, si j'avais eu le choix, c'est au restaurant que je serais bien volontiers allé m'attabler, comme mon pote labrador qui se sert de manière très distinguée de services pour porter les aliments à sa gueule après avoir salé son repas. Il paie même l'addition. 


Une tête de chien sort de la chemise blanche d'un homme dont on ne voit que les mains, et qui donne à croire que le chien sait se comporter comme un humain au restaurant. 


Comme je le disais plus haut, cette situation est affreusement difficile pour les humains. Ils ont besoin de rire, d'échanger des blagues, de se changer les idées... chacun y va de ses blagues sur Corona. 

Ils se tiennent aussi informés et bien des lectures sont difficilement soutenables. 

Parmi les humains, certains sont vraiment remarquables et continuent de travailler malgré la peur : les vendeurs, les nettoyeurs, les éboueurs, j'en oublie. Il y a le personnel médical qui assume un travail de dingue, parfois sans le moindre moyen de protection. Hélas, certains paient leur dévouement de leur propre vie. Quelle injustice ! Le mieux que puissent faire ceux qui sont en télétravail ou en congé, c'est de rester à la maison. Mais hélas, certains abusent. Le parc Trembley, où mes humains me promènent, est full à 16-17h. Il y a plein de gens assis dans l'herbe. Des familles jouent à la balle, au badminton, comme si de rien n'était... Espérons que d'ici deux semaines, ils ne connaîtront pas un deuxième pic épidémique. 

Talaria a été bouleversée à la lecture du témoignage d'un médecin qui officie dans le  service de soins intensifs d'un hôpital du Nord de l'Italie. Elle craint que certains soignants ne paient toute cette période d'un état de stress post-traumatique. Comment supporter que tous ces humains qui était en pleine forme quelques jours plus tôt s'éteignent ? Comment tenir le choc avec leur «téléphone des adieux» qu'ils utilisent pour permettre à leur patient de dire prendre congé des leurs par skype ? Comment décider qui va pouvoir être admis aux soins intensifs et qui n'y trouvera pas de place ?

Dans cette période difficile, ils ont plus que jamais besoin de notre amour. 

Un médecin, qui porte un masque et une visière en plastique qui lui couvre la face, est assis, affalé contre un mur pour se reposer. Couché vers lui, un labrador couleur sable, une chabraque jaune qui montre qu'il est un handichien.

Que nos bipèdes aillent bien ou mal, nous avons toujours été, et nous resteront, leurs plus fidèles amis. Notre amour est inconditionnel.  

Alors s'il vous plaît, cessez de croire que nous pouvons vous filer le Corona. Parce que ces abrutis (pour rester polie), qui abandonnent des copains, c'est vraiment intolérable ! Vous n'êtes pas digne de votre fidèle compagnon ! 

Vous croyez vraiment que mon congénère, handichien de son état, trouverait sa place dans les couloirs d'un hôpital en pleine crise sanitaire si ma présence mettait patients et soignants en danger ? Vous croyez que ce médecin épuisé m'aurait caressé ? La seule chose que je puisse faire, c'est réconforter, apaiser, toucher, amuser, aimer. 


Je dors en avant plan, sur le lit de ma Talaria, avec Euterpe, ma sœur féline tricolore. Au fond, sur le lit de David, Uranie, ma s œur féline, avec sa robe tigrée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire