Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog...

📬 Pour nous écrire

lundi 30 novembre 2015

Le second bout de la laisse est diplômé ! Enfin... (deuxième partie)

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Je viens de vous quitter avec le récit de la préparation de l'expertise de Talaria qui avait hâte, tout comme moi, de liquider cette formalité pour pouvoir passer à autre chose. 

2. L'expertise



Print screen du film ci-dessous. En plein exercice d'obéissance, Yuka vient de me rejoindre au pied. Elle s'est assise à ma demande et attend que je lui remette le harnais.


Le jour J est... arrivé. Sur le coup de 13h30, l'experte allait téléphoner à Talaria pour lui dire qu'ils étaient tous en place, les instructeurs planqués aux alentours de la maison, et elle-même en bas de l'immeuble, à côté de l'ascenseur où allaient débuter les exercices d'obéissances. 

Il était convenu qu'à 13h, elle me sortirait pour que je fasse mes stacca et que ce soit plus simple de faire la parcours sans avoir besoin de s'arrêter. Cela tombait bien, cela correspondait à mon horaire. Il fallait faire assez vite, car il nous fallait remonter pour que les instructeurs aient le temps de se cacher

Les 13h sont arrivés. Talaria m'a sortie espérant bien sûr que j'allais faire comme d'hab. Sauf que ce n'était pas dans mes projets à moi... 😇. J'ai trouvé bien plus drôle de brouter l'herbe et n'ai rien fait non plus dans le caniveau. MamTalaria a senti le stress monter, je n'obéissais pas de manière exraordinaire et en plus, il fallait faire vite pour éviter que nous soyons encore là lorsque l'équipe venue nous observer arriverait dans les périmètres de l'immeuble. Elle allait un peu se décourager se disant que c'était mal parti.

Puis... elle s'est rappelé de son échange avec la détentrice de frangin Yoda sur son mur facebook. Cette jeune femme a de l'expérience ! Mon frère, c'est son troisième pote guide (chuis sûre que Yoda n'a pas pu lui faire avaler autant de coulœuvres que moi loool - Pour les potes guides qui me suivent, je fais allusion à cela bien sûr Manuel de survie à l’usage de mes potes chiens-guides diplômés en poste chez un(e) bipède inexpérimenté(e) (Vous pouvez cliquer si vous voulez vous raffraîchir la mémoire) : Pas de chance, frérot !). En revanche, pour Talaria, c'est tout bénéf' de connaître des détenteurs(trices) expérimenté(e)s... Bref voilà ce que lui a raconté la détentrice de Yoda. Lorsqu'elle a eu sa première chienne-guide, elle était encore étudiante à la fac. Et voilà qu'un jour, en plein exam', sa chienne a vomi ! Le prof a bien réagi, heureusement, il a détendu l'atmosphère en disant que ce n'était pas cool de stresser un chien pour de l'économie. C'est bien évident que ce n'est pas la chienne qui était stressée ! Elle a intériorisé le stress de sa détentrice. 

C'est le genre d'info qui était précieux pour Talaria. Elle s'en est rappelé et s'est dit qu'il était urgent qu'elle se détende, car moi, sa Yukalinette préférée, je ne faisais que lui refléter son propre stress ! Ce n'était pas moi qui avais décidé de faire du grand n'importe quoi tout d'un coup. C'était elle qui ne gérait pas suffisamment son trouillomètre et qui voulait en plus faire trop vite et trop bien pour commencer sur de bonnes bases. Ah... ces perfectionnistes ! Heureusement, se rappeler de cet échange a rapidement eu de l'effet sur mamTalaria. Elle s'est ressaisie et a décidé de remonter puisqu'elle pouvait fort bien me laisser faire mes stacca sur le trajet d'examen - je reste un chien même en pleine expertise - ! Nous sommes donc remontées et à peine la porte ouverte, voilà que le téléphone a sonné. Ils étaient un peu en avance, l'experte lui a demandé si c'était ok pour commencer plus tôt. J'étais déjà préparée, Talaria avait déjà tout ce qu'il fallait sur elle (y compris mes carnets de vaccination et de suivi par ma fac de super chiens-guides diplômés), nous pouvions donc immédiatement redescendre rejoindre l'experte au bas de l'ascenseur. 

A) Exercice d'obéissance


Nous avons une vidéo que David a faite lors de notre entraînement à défaut d'avoir pu filmer l'examen et qui vous donnera une idée du travail de notre tendem. L'examen s'est déroulé de la même manière. J'ai obéi au doigt et à l'œil à mamTalaria ! 

Le son est malheureusement un peu fort, vu l'écho à l'intérieur de l'immeuble. C'est en bas, dans le couloir de l'immeuble que nous avons fait la première partie de cet exercice d'obéissance car Talaria devait me lâcher sans harnais et qu'il fallait éviter que je puisse partir comme une bombe (il y a des précédants avec un certain fauve local après qui j'ai couru sans rien écouter. Que voulez-vous mon nom de code, c'est Alf !). 

Cela raisonne assez fort ! Entre temps, j'ai trouvé comment atténuer lier deux vidéo, modifier le son et... enregistrer une audio-description ! Je mets donc les deux versions en ligne, la première étant complète et audio-décrite (ie avec les quelques secondes du début où Yuka n'est pas venue au pied !).
                                  Exercice d'obéissance complet, avec audio-description Exercice d'obéissance   contenant ma première audio-description. Sorry pour l'erreur de grammaire !
                                                      Exercice d'obéissance sans audio-description

Description de la vidéo : 

Talaria me demande de venir au pied (piede) et de rester debout (ferma resta), le temps qu'elle me félicite (brava) et m'ôte le harnais. Ensuite elle me demande de m'asseoir (sed) puis de me coucher (a terra). Je dois rester couchée sans bouger pendant qu'elle s'éloigne de moi et me rejoint. C'est important que je ne me lève pas, même pour attraper ma croquette (j'apprends à me canaliser en cas d'excitation, comme chez doc ou un Cats and Dog où je trépigne de joie et suis difficile à calmer. En commençant à réduire mes réactions dans les moments où mon excitation est moindre, cela se répliquera dans celles où elle est nettement supérieure). Dans cet exercice, je dois rester zen en voyant la croquette arriver à moi. Si je me lève, je ne reçois rien : l'exercice recommence, je dois me recoucher, Talaria s'éloigne et revient vers moi. Jusqu'à ce que je comprenne que je ne dois pas bouger. Comme je comprends les choses très vite, c'est rarement arrivé que je doive recommencer ! Ensuite, elle me dit de m'asseoir s'éloigne vers la porte de sortie. Je ne dois pas bouger (ça se dit «resta»). Une fois en place, elle m'appelle au pied et me demande de m'asseoir sans bouger. J'ai à nouveau croquette et Talaria en profite de mon maintien en position assise pour m'enfiler à nouveau le harnais. Elle me demande de me remettre debout sans bouger, le temps de me fixer la sangle en partie ventrale. Normalement, elle me demande de la diriger vers la porte, ce qu'elle n'a pas fait sur cette vidéo, nous étions juste devant (d'ailleurs un voisin est arrivé dans l'intervalle pour sortir). 

Nous sortons et enchaînons avec la deuxième partie de l'exercice, dehors, dans le corridor externe de mon immeuble et du voisin, entre les boîtes aux lettres des deux bâtiments. Cet exercice se pratique lorsque je suis attachée et je porte le harnais. 

Talaria lâche le harnais, s'éloigne un peu et me demande de la rejoindre au pied, collée contre sa jambe gauche. Puis elle m'ordonne de m'asseoir sans bouger, installe la fixation de la laisse au dessus de la tête de manière à pouvoir s'éloigner et faire un tour autour de moi tout en tenant la laisse sans que cela me serre la gorge. Une fois revenue en position de départ, elle effectue un pas en avant et me demande de la rejoindre et de m'asseoir à nouveau contre sa jambe gauche. Je dois de nouveau rester tranquille, elle me donne ma dernière croquette et me garde assise pendant qu'elle se prépare pour la suite. C'est quand même plus pratique si je reste tranquilement assise pendant qu'elle attrape ses sur-lunettes dans son sac, et les mets sur le nez, qu'elle enfile ses gants, ajoute son capuchon par cette saison, attrape un mouchoir, boit une goutte de la bouteille d'eau qui est toujours placée dans la poche externe de son sac, bref que je ne tire pas lorsqu'elle fait ses derniers ajustements avant de partir... 

Cette deuxième partie d'exercice dehors lorsque je suis au harnais est excellent pour m'apprendre l'obéissance dans un magasin par exemple. Je dois rester sagement assise, au harnais bien sûr, et Talaria peut s'éloigner un peu pour pour prendre un article, sans que je ne me mette à bouger et à tirer sur la laisse. Cela demande baeucoup de patience car comme tout labra qui se respecte, je suis gourmande. Je ne quémande pas de nourriture, mais ce qui est tombé parterre, c'est une autre histoire ! Elle doit encore assez souvent me redemander de m'assoeir ou de me coucher selon l'humeur du jour (mais ça n'empêche pas que je me mette beacoup de monde dans ma poche dans les commerces du quartier avec ma gueule d'ange ! Je fais des ravages avec mon regard très doux ce qui bien sûr fait très plaisir à Talaria. 

Et bien vous seriez épatés les amis, mais ces exercices, ça marche ! L'assistante de doc l'a félicitée la dernière fois que Talaria m'a amenée pour me peser. Elle a dit que le changement était incroyable ! Elle était super fière, mamTalaria ! 

B) Le trajet


Nous sommes prêtes pour le départ. Talaria me demande de me relever, saisit le harnais et me demande de la diriger vers l'escalier descendant.

La réussite de l'exercice d'obéissance a mis mon humaine en confiance. L'experte, très avenante, faisait des commentaires positifs. Elle a craqué devant mon minois que voulez-vous ! Plus sérieusement, elle a dit que j'étais très belle mais c'est notre collaboration qu'elle commenté !

Moi qui étais supposé avoir fait mes besoins avant l'expertise - c'était pourtant mon horaire - je me suis arrêtée à tous mes endroits habituels jusqu'au marché. C'est là que nous nous arrêtons lorsque je ne les ai pas fait vers la maison. Cela a impliqué trois arrêts-pipi où Talaria m'a ôté le harnais, et... je me suis mise à brouter. Je n'ai fait... qu'un pipi sur les 3 arrêts. C'est à cela que l'experte et les deux instructeurs ont pu remarquer qu'il y avait un peu de stress dans l'air. Mais soit, l'examen ne porte pas sur ça donc ce n'était pas grave.

Au marché, bol, il y avait peu de monde. Talaria a acheté ce que l'experte a appelé des «croquettes pour humains» ;-) : des bâtons de sésame au miel.

Elle m'a beaucoup parlé comme d'habitude durant le trajet. 

Nous devions cheminer ensuite vers un arrêt de bus pou raller au parca. Je n'ai pas essayé de faire aller Talaria au parca Trembley, j'ai avancé d'un bon pas. Arrivé vers l'abribus, j'ai dirigé ma maîtresse vers le bas et j'y ai posé ma tête. Le bus est venu assez rapidement, Talaria n'a pas eu le temps de visualiser le délai d'attente que l'experte lui signalé son arrivée. Je nous ai positionnées en avant. Une fois que Talaria était assise, j'ai obéi à l'ordre «posto taxi» à sa grande fierté. Une nouvelle compétence qu'elle a pu m'enseigner ! Puis nous nous sommes dirigées vers le parca. Sur le chemin, je n'ai pas tenté d'aller sur la barrière vers un jardin où je m'arrêtais toujours sans que Talaria ne comprenne pourquoi ! Jusqu'à ce que son instructeur trahisse mon secret : il y avait un bol de lait pour les fauves locaux ! De toute façon, Talaria me connaît bien et elle était entraînée à me faire continuer le trajet à cet endroit. 

Au parca, pas de copains. C'est un complooooot ! J'ai pu jouer avec Talaria qui a appris de l'experte que les deux instructeurs étaient en train de nous observer de l'autre côté du parca (elle les croyait tranquilles au T-room où nous devions nous rendre pour le debriefing post exam'). 

À défaut de pouvoir vous montrer le film de l'examen, voici la préparation du parcours d'examen que nous avions fait pour la deuxième fois, le 30 octobre 2015, soit 2 semaines avant l'examen. 

Talaria a trouvé un moyen de fixer l'iPhone sur un sac mais bien sûr, il a filmé de manière autonome, ce qui explique l'absence de cadrage et les petites secousses de la caméra. 

Elle a segmenté le parcours en quatre films que voici. Elle a trouvé le moyen d'insérer des commentaires, hélas sans audio-description... Cette idée de le réaliser lui est venue lorsque dans un groupe facebook dédié aux détenteurs de chiens-guides, familles de parrainages, etc. il y a eu des propositions de réaliser des films qui montrent notre réalité. Comme nous nous exercions pour l'expertise, c'était une opportunité pour d'étudier ses erreurs avec David !

Les voyants qui veulent s'épargner les explications peuvent aller sur réglage (la roue dentée en bas à droite à côté de Youtube et décliquer «annotations».

Trajet de mon immeuble au premier arrêt stacca (pour ses besoins)

Trajet jusqu'à ma première destination : le Marché de la ferme de Budé
Trajet de la Ferme jusqu'à l'arrêt de bus
Montée dans le bus (2 arrêts) puis marche (de la 4ème minutes environ) jusqu'au parc

Ce parcours nous l'avons mieux réalisé le jour J. Je n'ai pas essayé de faire traverser Talaria là où il ne fallait pas, j'ai bien traversé les «zebra». Je suis un ange ! 

Voilà une vidéo de moi courant dans le parca Saconnex où a eu lieu l'exam. Bien sûr ce n'est pas le jour J. 

Je fais quelques progrès, je commence un peu à rapporter les jouets ! Là ça ne se voit pas encore vraiment mais ça vient grâce à Cali la bergère australienne ;-)


Me voici au Parca Saconnex, j'ai été filmée deux semaines plus tôt !

Ensuite, nous sommes allées au T-room où j'aime bien aller. J'ai dirigé Talaria vers le banca habituel. Les deux instructeurs y étaient déjà.

L'experte était très contente, l'immense plaisir qu'a Talaria de se déplacer avec moi était évidente. De plus... nous avons eu un zéro faute. Quelle joie ! Les instructeurs aussi étaient contents. Ils savaient que ma marraine était impatiente de savoir si Talaria avait réussi. Ils lui ont dit qu'ils allaient faire une brève pause pour qu'elle puisse annoncer la bonne nouvelle à marraine. Talaria s'est dépêché de dégainer son iPhone de son sac pour envoyer un whatsapp à marraine. Yes, le deuxième bout de la laisse est diplômé ! Talaria a donc pu confirmer notre rendez-vous puisque nous étions invitées, elle, David et moi dans la famille qui a fait de moi une labrad'orette épanouie. Depuis le temps que marraine et mamTalaria attendaient ce moment ! 

L'experte AI n'a que pu constater que grâce à moi, sa ferrari noire à la truffe supersonique, nous nous déplaçons en toute sécurité. Et pas seulement. Elle a une énormissime joie à s'occuper de la labrad'orette adorable, facétieuse, joyeuse, câline que je suis.

Les années où elle a hésité à avoir un chien-guide elle ne se doutait pas du bonheur que c'est d'avoir un chien. Elle avait la crainte qu'une fois l'effet «joie d'avoir un chien», elle se lasserait de devoir sortir tous les matins et tous les soirs. Et bien pas du tout ! Elle adore prendre soin de moi, nos promenades, elle est heureuse de sentir heureuse. 

Car je suis une câlinette ambulante, c'est pour ça que ma famille de parrainage m'a baptisée Yukalinette. Je crois que je vais demander à Talaria de changer de chaise de bureau, il en faut une deux place pour que je puisse m'installer sur ses genoux quand elle est derrière son nouvel iMac sur lequel elle pianote pour rédiger cet article ! C'est pas parce que je fais 24 kg que je n'ai pas envie de venir sur ses genoux, comme les félins ! N'êtes-vous pas d'accord ?

Sur les genoux de mam'Talaria
    Sur les genoux de mam'Talaria


Quelques jours plus tard...

une copie de l'expertise remise à l'AI l'attendait ! Elle l'a aussitôt scannée. 

Elle est heureuse, mon humaine !

Rapport d'expertise, pour donner une idée de ce sur quoi nous sommes évalués en Suisse pour ouvrir le droit aux prestations
Rapport d'expertise, pour donner une idée de ce sur quoi nous sommes évalués en Suisse pour ouvrir le droit aux prestations
Rapport d'expertise, pour donner une idée de ce sur quoi nous sommes évalués en Suisse pour ouvrir le droit aux prestations
La liste des activités listée sur le rapport est loin d'être exhaustive, je pense que vous êtes déjà au courant puisqu'elle a parlé des activités culturelles où je l'ai accompagnée. Entre temps, je l'ai emmenée au Casino-Théâtre pour assister à la Revue 2015. C'est la première fois que Talaria réserve une loge... elle a pensé à mon bien-être, et c'était top. Déjà l'équipe qui nous a accueillis était adorable, nous avons été accompagnés sur les lieux par une femme qui adore les labradors, elle savait que nous sommes toujours très sages et adorables, nous les guides. Dès que la porte a été fermée, Talaria a installé mon posto et j'ai dormi !



Vue des loges au Casino-Théâtre de Genève
Vue des loges au Casino-Théâtre de Genève

Vue sur la scène
Vue sur la scène
Je suis sur mon poste, prête à dormir. Il faisait sombre, je ne serai perceptible que pour ceux qui ont de bon z'ieux
Je suis sur mon poste, prête à dormir. Il faisait sombre, je ne serai perceptible que pour ceux qui ont de bon z'ieux

Je l'accompagne aussi chez Joyma, son super salon de coiffure où je suis super accueillie aussi bien par les coiffeurs/euse que par les clients la plupart du temps ! Là où les colorations ne piquent pas les yeux puisque les colorants sont naturels, ça sent bon, tout respire le calme.


Le second bout de la laisse est diplômé ! Enfin... (suite et fin)
Affiche de Joyma coiffure nature. Deux mains jointes (bras collés, les mains s'écartent les paumes jointes en bas, les mains s'écartent de manière à ce que cela forme une coupelle. Dans les mains réunies, de la terre, d'où a poussé une branche. Il est écrit «embelica officinalis / acacia concinna / centella asiatica / mallotus philippiensis / terminalia chebula / lawson inermis. «Nous utilisons pour nos colorations 100% végétale le savoir faire de l'Inde dans les plantes tinctoriales ainsi que de nombreuses plantes de la médecine ayurvédique»

Le second bout de la laisse est diplômé ! Enfin... (suite et fin)
Yuka est à la laisse porte sa chabraque. Derrière, une place pour être coiffé. Les couleurs sont brunes et vertes rappelant la nature pour les meubles. On voit de nombreux produits cosmétiques naturels. 
Le second bout de la laisse est diplômé ! Enfin... (suite et fin)
Yuka est couchée et regarde l'objectif. Elle est installée entre deux repose-pieds. 


Pour l'entraînement qui continue, maintenant je sais trouver le «punto rosso» (le point rouge) sur le bord du trottoir qui sert de repère théorique de l'endroit où nous devons attendre les bus à Genève. 

Talaria trouve toujours de nouveaux défis à relever une fois que j'en ai dépassé un ! 

Nous allons vous raconter comment nous avons fêté ça chez marraine Ariane lorsque je l'ai amenée sur les lieux de mon enfance. Il y aura la famille au complet. Et un beau noiraud de huit mois et demi, mon neveu Balou qui est déjà plus grand que moi ! 

Je vous donne rendez-vous pour bientôt !


Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire