Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog...

📬 Pour nous écrire

dimanche 20 septembre 2015

Chien-guide en vacances à Rome : 1 Visite de Pompéi.

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères, 

Je viens de vous laisser à la fin du récit de mes journées complémentaires de formation que ma détentrice préférée a dû suivre pour pouvoir se déplacer grâce à mes yeux (et ma super cervelle) ! 


Je vous ai parlé de nos premières vacances, à Marseille, pour l'anniversaire de David. Je l'ai guidée comme une méga pro, ma Talaria. Oui, j'ai assuré, foi de Yuka ! Même qu'elle a écrit à ma marraine que je suis le meileur chien-guide de la planète (au moins) !


Du coup, encouragés par mes explois, Talaria et son chéri ont décidé de remettre ça pour son anniversaire à elle cette fois, à la Ville Éternelle. 



Talaria et moi sommes sur la longue avenue à l'entrée sur le site de Pompéi.
Dans l'allée, au début de l'excursion, sur un chemin goudronné entre des arbres, nous sommes visibles de dos, au loin, Yuka au harnais et longeant le chemin sur notre gauche. 




C'est là-bas qu'ils avaient fait leur premier voyage, et ils avaient jeté de la monnaie dans la fontaine de Trevi parce qu'ils voulaient revenir sur Rome. Voici une photo qu'ils ont gardée précieusement dans leurs souvenirs. 

La fontaine de Trevi qui est décrite dans le lien ci-dessous



Fontaine de Trevi
La fontaine de Trevi. Localisation sur la carte d'Italie La fontaine de Trevi ( fontana di Trevi) est un monument du , un des sites touristiques les plus célèbres de Rome. Elle est située dans l...

Cette fois, ils ont décidé de faire le déplacement en avion. J'allais avoir mon baptême de l'air ! 

Comment allais-je réagir ? Cette question taraudait Talaria car je lui ai bien fait comprendre, dans les bus, qu'où y a d'la gêne y'a pas d'plaisir et que je m'étale volontiers là où c'est moins pratique pour les bipèdes. 


Marraine Ariane avait raconté à Talaria que ma demi-sœur Ambre avait réagi à son premier vol comme si elle avait fait ça toute sa vie. Elle a pris son baluchon pour aller vivre dans une école de chiens-guides en Finlande où elle est devenue chienne d'élevage. 


Notre maman Shila commune nous aurait-elle transmis le gène du voyage ? Talaria a fait le pari que oui. 


Traverser la frontière suppose connaître les lois en vigueur dans le pays où nous nous rendons quant aux autorisations d'accès, de santé (mes vaccins doivent être à jour, et...... surprise, j'ai reçu en plus un comprimé mystérieux avant le départ... Talaria m'a aussi fait essayer une muselière dans un Cats and Dogs (heureusement qu'ils sont super sympa au centre commercial des Charmilles car je déteste ce machin truc chose désagréable et pas esthétique. Chuis une fille moi, faut pas oublier !). C'était une précaution au cas où ce serait exigé, dans un ou l'autre endroit public. Talaria en a choisi une brun foncé, peu visible sur mon museau de noiraude, et suffisamment large pour que je puisse ouvrir ma gueule. Heureusement, Talaria m'a promis que si on lui demanderait de la sortir de son sac, elle défendrait mes droits bec et ongles car en prinicipe, nous, les chiens-guides, sommes exemptés du port de la muselière Nous sommes tout de même sélectionnés pour notre gentillesse ! De plus, mon confort est super important pour ma bipède. 


Concernant le vol, Talaria était heureuse d'avoir trouvé des heures compatibles avec mes horaires à moi (rapport à mes stacca), même si le retour c'était un peu juste.


David et elle ont décidé de m'épargner un max niveau stress et de limiter les transports en commun. Donc ils ont investi pour avoir un chauffeur d'une compagnie privée qui travaille avec l'hôtel où ils avaient retenu leur chambre (du nom du Dieu latin du voyage), et qui propose des tarifs fixes. Grâce à cette compagnie, je n'ai pas dû prendre le train de l'aéroport jusqu'à Roma Termini puis un métro. 


Il faut dire aussi que les mains de ma détentrices sont occupées et qu'elle ne peut pas porter de valise. David n'est pas Shiva non plus. Aussi, mieux vaut placer le matos dans le coffre d'une voiture, surtout qu'ils doivent en plus ajouter mes affaires à moi ! Conclusion : mes deux bipèdes ont décrété qu'ils préfèrent accorder plus d'importance sur le qualitatif que le quantitatif. Choutte, des vacances courtes et confortables. J'adooooore ! Je ne suis pas en train de devenir SPF (Sans posto fixe - expression de ma marraine Ariane préférée dont les whatsapp font toujours beaucoup rire Talaria-). Je ne suis pas toujours entre deux avions ou deux trains. 


Ceci dit, pour avoir un chauffeur privé, David et Talaria ont quand même dû batailler un peu car au début la compagnie ne voulait pas de moi ! Le doyen de ma fac a envoyé le texte de loi italienne à ma détentrice (qui se trouve en pdf dans la rubrique sur les lois d'accès. 


Talaria a envoyé ce texte à l'hôtel et cela a eu un effet magique. La compagnie de transport privé a accepté de me laisser monter à bord !


Lundi 7 septembre 2015



Le jour J arrivait lentement mais sûrement. La veille du départ, les valises bouclées ont été enfermées dans la chambre à coucher puis, pour la nuit, dans le bureau. Pourquoi me demanderez-vous ? Suivez mon regard... 
Euterpe en haut, Uranie en bas.
Euterpe couchée sur le côté, sur son arbre. 
Euterpe en haut, Uranie en bas.
Uranie couchée sur une table en gros plan
Ah la gente féline ! Ces deux dames ont la très fâcheuse tendance de faire leur staccapipi dans les bassines contenant le linge qui sort du séchoir et qui sent bon (sinon ce ne serait pas drôle) ou directement dans les valises pour bien faire comprendre leur position quant aux vacances que leur maître s'accordent). Ce manque d'éducation des chats, je crois que je ne m'y ferai jamais !
Bref, venons-on au jour J. Talaria a mis à temper mes croquetta dès le réveil. Puis nous sommes sorties. Comme je sais que je vais bientôt manger, je fais mes staccapipi et staccaca très vite. Du coup, c'était l'assurance que je n'aurai pas de besoin urgent durant le voyage, même si Talaria m'a proposé une grille devant l'aéroport avant le départ. On ne sait jamais. 

Puis, après le petit déj' des humains, j'ai enfin reçu mon repas. Le vol étant court, Talaria ne m'a pas sucré mon repas. Ouf. Papa Panther, lui, lorsqu'il est est venu de son Oregon natal n'a pas reçu à manger avant le vol... 


Revenons à nous moutons. Le check in à la compagnie Swiss. Ils ont une bonne réputation avec nous les chiens-guides. Même si toutes les compagnies d'aviation sont tenues de nous transporter gratuitement et en cabine, autant en choisir une qui ne ferait pas la soupe à la grimace !

D'accord, j'ai un secret à vous confier. Tout ne fut pas simple pour prévenir la compagnie de ma présence. Talaria a eu de la peine à trouver la bonne personne. Car les deux premiers ont quand même demandé quel était mon poids. Talaria a dit que cela ne changeait rien puisque je vais de toute manière en cabine comme tous les potes chiens-guides. De plus j'ai la ligne moi, je fais juste 24 kg ! Rien à faire, ma détentrice a été mise en attente vingt minutes au téléphone pour se faire dire que j'irais en soute. 


Elle a rétorqué que non, la loi c'est la loi, je devais rester en cabine. Le gars lui dit «Mais elle fait plus que 8 kg !». Euh... oui, les chiuhuahua-guide, c'est plutôt rare qu'elle a dit ! Mon harnais serait un peu grand pour le chien de Reese Witherspoon😂 !  (non je blague, elle l'a pensé très fort, mais elle n'a rien dit de tout ça au gars ! Elle a juste décidé d'appeler un autre jour).
Affiche de «La Revanche d'une blonde 2». Reese Whinterspoon avec blouse, jupe, escarpins et béret rose bonbon, tenant en laisse rose un chihuahua avec gilet et bonnet rose assortis
Sauf que la personne qui les a reçus au guichet à l'aéroport, Talaria et son chéri, vu que le téléphone était inefficace, a écrit «Service Dog». Du coup, au check in, on lui a demandé son certificat médical. Euh... mais elle avait mon passeport qui dit que je suis chienne-guide diplômée, je porte ma médaille qui le dit également, le numéro de téléphone de mon école y est également gravé, et Talaria avait mon carnet de vaccin. Heureusement, cette personne était compétente et a passé deux coups de fil devant ma détentrice qui commençait à stresser car personne ne lui avait parlé de certificat médical. Apparemment, c'est exigé pour les personnes autistes qui ont un chien d'accompagnement, (renseigez-vous si vous êtes dans ce cas). 

Pour éviter des tracas au retour, ma bipède a anticipé et rappelé le costumer service pour leur dire ce qui avait été noté et préciser qu'ils devaient inscrire «blind», ce qu'a dû faire l'hôtesse d'accueil au check in d'aller. Ma maîtresse avait fait un excès de zêle avant le départ en précisant ne pas être aveugle mais juste malvoyante. De toute façon, cela ne change rien au final puisque nous restons en cabine alors autant dire ce qui évite tout tracas pour que la réservation se fasse correctement en cabine.



À part ce mini stress, tout s'est bien passé. Une fois arrivée dans l'avion les amis, je me suis glissée vite fait bien fait sous le siège de la rangée du milieu. Comme si j'avais fait ça toute ma vie ! Au retour, un steward a demandé à Talaria si j'avais l'habitude de voyager en avion. Elle lui a dit qu'avec le vol d'aller à Rome, c'est la deuxième fois ! Il a été épaté. Je n'ai même pas moufté au décolage et à l'atterrissage pendant que ma détentrice se cramponait pour supporter le vide d'air et ses trompes d'Eustache pas contentes. La preuve en image.


Yuka sous le siège du milieu, dont on voit la tête et le haut de la chabraque. Elle me regarde
Yuka sous le siège du milieu, dont on voit la tête et le haut de la chabraque. Elle me regarde
Arrivés à Rome en fin d'après-midi, nous avons trouvé notre chauffeur dans la salle d'arrivée. Nous étions tous assez fatigué. David et Talaria ont voulu aller au resto pour le repas du soir après une petite promenade, puis dodo pour être en forme le matin. Comme d'hab, Talaria a mis mon posto à côté de son lit et j'ai bien dormi.

Mardi 8 septembre 2015


La journée suivante devait être calme car le planning des deux journées suivantes était chargé. C'est la seule fois où j'ai pris un bus aller-retour. Nous sommes allés à la Villa Borghese pour prendre un café sur une terrasse car c'est un endroit qui leur avait beaucoup plu lors de leur voyage il y a 6 ans. Après ce café, nous nous sommes promenés. 


Quand j'étais sans harnais pour mon stacca, une fillette a voulu me dire bonjour. J'étais juste à la laisse, alors Talaria a dit oui. Par hasard, elle est tombée sur une famille bilingue où tous les membres étaient allés à l'école française de Rome. Talaria a papoté un peu puisqu'elle était tombée sur des amoureux des labrad'Or, leur race préférée. 

Talaria a leur a glissé un mot mystérieux : Maccarese. Les dames ont dit qu'elles connaissaient et que j'allais A-DO-RER ! Précisant qu'il y avait 4 autres endroits similiaires en Toscane. Mais que me préprait-elle ? Mystère...

Voici quelques photos de la Villa Borghese. 


Photos prises à la Villa Borghese. Sur la première, je suis avec Talaria devant la statue de Victor Hugo. Sur les 3 suivantes, nous sommes vers le temple d'Asclépios. Enfin, les Romains disent Esculape ! C'est un paradis pour les amoureux qui peuvent se promener tout autour avec une barque
Photos prises à la Villa Borghese. Sur la première, je suis avec Talaria devant la statue de Victor Hugo. 


Photos prises à la Villa Borghese. Sur la première, je suis avec Talaria devant la statue de Victor Hugo. Sur les 3 suivantes, nous sommes vers le temple d'Asclépios. Enfin, les Romains disent Esculape ! C'est un paradis pour les amoureux qui peuvent se promener tout autour avec une barque
Devant le temple d'Asclépias
Photos prises à la Villa Borghese. Sur la première, je suis avec Talaria devant la statue de Victor Hugo. Sur les 3 suivantes, nous sommes vers le temple d'Asclépios. Enfin, les Romains disent Esculape ! C'est un paradis pour les amoureux qui peuvent se promener tout autour avec une barque
Le temple d'Asclépias, pris de plus loin (enroué d'une petite marre avec des embarcations)
Photos prises à la Villa Borghese. Sur la première, je suis avec Talaria devant la statue de Victor Hugo. Sur les 3 suivantes, nous sommes vers le temple d'Asclépios. Enfin, les Romains disent Esculape ! C'est un paradis pour les amoureux qui peuvent se promener tout autour avec une barque
Vue sur les embarcations. C'est un paradis pour les amoureux qui peuvent se promener tout autour avec une barque 

Mercredi 9 septembre 2015

Ce matin là, je me suis fait réveiller à l'aube. Un chauffeur allait arriver à 7h30. Je suis super bien tombée, car l'autisto parlait couramment l'anglais, mais aussi un peu de français, de suisse allemand (il adore la Suisse) et avec lui Talaria a pu pratiquer un peu son italien. 



Il a refusé de me mettre dans le coffre. Lui-même a un chien et il m'a eu à la bonne tout de suite. C'est au pied de Talaria que mon posto fresco (un linge de plage) a été installé.


Au pied de Talaria, en voiture
Au pied de Talaria, en voiture
Ils avaient prévu une longue tournée. Notre première destination : Pompéi. Le but était d'arriver avant tous les bus qui allaient partir de Naples pour éviter la foule. 

Je me réjouissais. Il n'y a rien de plus passionnant que les sites archéologiques ! (Humour de labrad'orette-guide !)


C'est Talaria qui est passionnée des vieilles pierres... et son chéri aussi. D'ailleurs, si elle avait pu me choisir mon prénom, je n'aurais pas échappé à la mythologie greco-latine. Avant que j'aie été choisie pour elle, Talaria avait lu qu'il y avait un Zeus qui allait devenir guide lol. Ça lui aurait beaucoup plu. Mais maintenant, elle qu'elle me connaît, elle est morgane de moi et adore mon prénom qui me sied à merveille qu'elle dit.


Bref me voilà donc chienne-guide dans un lieu parfaitement inconnu et dont Talaria avait entendu parler en cours d'histoire de 6 ème année, en 1979. 


C'est le 24 août 79 que la pluie de cendre d'il Vesuvio a destroyé Pompéi. Ma vouapatou préférée, qui a détesté l'histoire une fois que l'Antiquité n'était plus au programme, mais c'était passsionnée pour le programme de 5ème et 6ème. Elle avait très envie de faire un tour sur ces ruines, dont il avait été question lors d'une émission télévisée qu'elle avait écoutée peu avant notre départ qui était déjà programmé. 



Je vous pose la question : eh, oh, mais vous imaginez mon travail à moi ? Guider ma détentrice non sportive sur des chemins tout sauf carrossables ? Voilà sur quoi je devais la guider !




Vue sur le sol
Vue sur les pavés très inégaux de la voie centrale
Heureusement que mes bipèdes responsables ont choisi une saison où les pierres ne sont pas brûlantes, surtout que nous y sommes allés le matin pour être certains.



La visite a commencé en douceur sur la longue avenue principale (photo tout en haut de l'article). C'est ensuite que cela s'est corsé !
Un chemin avec des trottoirs étroit, le centre avec des pierres inégales et glissantes à souhait. Heureusement, la plupart du temps, je guidais ma fana des vieilles pierres sur les trottoirs. Mais parfois, il fallait bien traverser !
Un chemin avec des trottoirs étroit, le centre avec des pierres inégales et glissantes à souhait. Heureusement, la plupart du temps, je guidais ma fana des vieilles pierres sur les trottoirs. Mais parfois, il fallait bien traverser !


Quelques photos supplémentaires :


Talaria est penchée en avant pour me faire un câlin. En arrière plan les ruines !
Talaria est penchée en avant pour me faire un câlin. En arrière plan les ruines ! 
Nous revoici dans un amphithéâtre où se jouaient des spectacles de danse
Nous revoici dans un amphithéâtre où se jouaient des spectacles de danse

Chien-guide en vacances à Rome : 1 Visite de Pompéi.Chien-guide en vacances à Rome : 1 Visite de Pompéi.Chien-guide en vacances à Rome : 1 Visite de Pompéi.
Chien-guide en vacances à Rome : 1 Visite de Pompéi.Chien-guide en vacances à Rome : 1 Visite de Pompéi.
Chien-guide en vacances à Rome : 1 Visite de Pompéi.Chien-guide en vacances à Rome : 1 Visite de Pompéi.
Puis, nous sommes remontés en voiture. 

David adore prendre des photos, et aussi lorsque nous roulons. Voici ce qu'il a photographié.



Direction : Positano !


Distance de Rome, Pompéi, puis Positano
Distance de Rome, Pompéi, puis Positano




Nous approchons d'un col
Nous approchons d'un col
En contrebas, la mer
En contrebas, la mer

Autre photo de la mer vue de... très haut !
Autre photo de la mer vue de... très haut !
En face, nous distinguons les îles «Li Galli»
En face, nous distinguons les îles «Li Galli»


C'est ma détentrice qui adore les cols ! Heureusement que l'autisto était très sensible. Il a bien compris que Talaria devenait un peu grise. Le voyage en voiture ne s'avérait pas top à ce niveau. 
 Mais quelle beauté, une fois que nous étions en bas ! 

C'est là que nous avons dîné (enfin déjeûné pour nos amis Français), vers 14h. 


Rendez-vous fut pris à 16h30 pour le retour. 

ohhhh la mer. Je kiffe la mer Thyrrénienne ! Je ferais bien trempette. Mais Talaria me disait «domani, domani !»
ohhhh la mer. Je kiffe la mer Thyrrénienne ! Je ferais bien trempette. Mais Talaria me disait «domani, domani !»
Ce n'est pas mangifique, Positano ?
Ce n'est pas mangifique, Positano ?

Je suis là, à côté d'une table, sur la droite
Je suis là, à côté d'une table, sur la droite

Chien-guide en vacances à Rome : 1 Visite de Pompéi.
Un gâteau pour Capri ! C'est pas fini !


Le retour... Le retour...
Le retour... le paysage en accéléré
Enfin un endroit connu.. la villa Borghese. Nous sommes en train d'arriver à l'hôtel !
Enfin un endroit connu.. la villa Borghese. Nous sommes en train d'arriver à l'hôtel !

Chien-guide en vacances à Rome : 1 Visite de Pompéi.

Nous sommes arrivés cassés à l'hôtel. Je suis allée directement au posto et Talaria, également fatiguée n'avait aucune envie d'aller au restaurant pour souper. De plus, elle voulait me laisser tranquille. Comme il y avait un petit café où on pouvait acheter des frites à côté de l'hôtel, mes bipèdes ont décrété que ça leur suffirait. David est donc allé chercher deux cornets. Un aurait suffit, ils sont super généreux, les Italiens ! Mon humaine et son homme étaient bien plus crevés qu'affamés. De plus, Talaria avait l'estomac un peu chamboulé. Ils se sont couchés tôt. 

Une autre journée m'attendait. Je savais que ce serait l'anniversaire de Talaria mais... il y avait autre chose... J'avais hâte de savoir quoi. Talaria me disait qu'elle me réservait une surprise et que ce serait aussi ma fête !


Venez nombreux lire ce qu'elle réservait à sa labrad'Orette d'amour !

Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire