Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog...

📬 Pour nous écrire

vendredi 21 août 2015

Les journées complémentaires de formation de ma détentrice à peine moins débutante. Jour 2

Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères,

Je vous ai quittés à la fin de la journée du 11 mai, alors que Talaria a réalisé à quel point je lui redonnait des sensations de liberté lorsque nous marchons rapidement. 

Nous voici un mois plus tard, jour pour jour.


Le 11 juin 2015



Print screen issue du film ci-dessous : Yuka marque un arrêt devant la barrière de parking. Elle refuse d'avancer lorsque je lui dis de continuer. Avec ma canne, je devrai découvrir pourquoi «elle me tient tête».



Le mois suivant, outre un entraînement en direction de mon podologue, Talaria a appris à faire des corrections lorsque je fais des erreurs (si je sors d'un passage pour piéton, ne lui signale pas une marche, etc.). 

Pour le passage piétons, de jour elle arrive à se rendre compte si je déborde carrément sur la gauche. À ce moment-là, elle doit me laisser sortir, et hop, me tirer d'un coup sur le zebra. Lorsqu'il n'y a pas de circulation, elle fait un «ritor» pour me faire repasser par le même chemin. 


Autre chose à travailler avec moi, comme tout labrador qui se respecte, c'est ma gourmandise. Stéphanie a jeté négligemment un morceau de son croissant aux noisettes sans que je m'en rende compte. Le but, lorsque je passais à côté, était bien évidemment que j'ignore ce morceau appétissant. Ce que j'ai fait. Alléluiah ! J'ai reçu une croquetta ! Stéphanie lui a proposé de s'entraîner avec David. 

Ensuite, nous avons travaillé les tuyaux d'arrosage. Nous sommes tombées dessus par hasard en allant au marché de Budé. 

Moi, ça Yukalinette d'amour comme elle m'appelle, je lui ai fait le coup de ne pas m'arrêter lorsqu'elle était au harnais et de guider parfaitement Stéphanie quand elle a fait sa démo ! Nous avons fait bien des ritors jusqu'à ce que je m'arrête. Cool, j'ai eu mes renforçateurs.


Puis vint un parking où nous avons trouvé une barrière horizontale sous laquelle je pouvais passer sans souci. Comme je suis très intelligente, je sais que je dois m'arrêter car Talaria, elle, ne peut pas me suivre, elle est trop grande ! 



De retour à la maison, Stéphanie a demandé au super concierge de notre immeuble de bien vouloir nous prêter le tuyau d'arrosage dont il se sert pour voir si j'allais refaire correctement mon travail. Il a fallu une deuxième tentative, je lui ai refait le coup de ne pas m'arrêter ! 


Puis la journée fut terminée car le sol commençait à devenir bouillant, la canicule se préparait et mes coussinets craignent cette trop grosse chaleur. 


Voici ci-dessous un entraînement que Talaria et moi avons fait avec David quelques temps plus tard, avec la barrière de parking. The truc que je dois absolument réussir à l'examen ! 


Talaria profite de la chance qu'elle a de pouvoir voir certaines choses de jour pour l'entraînement afin que je fasse correctement mon travail dans les situations où elle a absolument besoin de mes yeux !


La situation de ci-dessous, où David nous sommes filmées n'est pas tout à fait naturelle puisque Talaria savait quel obstacle il y avait au bout du chemin, et qu'il y avait un trottoir sur le côté avec des barrières basses. Nous l'avions déjà fait ensemble mais cela faisait assez longtemps. 


Dans cet exercice, pas tout à fait naturel, elle parlait davantage que d'habitude, elle a de suite posé sa canne sur la barrière horizontale puisqu'elle savait où était l'obstacle.


Un détenteur aveugle - ou Talaria de nuit -, devrait chercher la raison qui fait que nous chiens-guides, refusons soudain d'avancer malgré les «vai». Ils tâtonnent alors, avec leur canne de signalement ou d'appui, pour trouver ce que nous cherchons à leur signaler : une barre devant, un obstacle sur le côté, une marche... (quoi que là, ils le sentent au harnais, puisque nous posons nos pattes avant en haut ou en bas de la marche)..  


Dans cette vidéo, ce qui comptait était de donner une idée du travail que nous, les chiens-guides, nous faisons, surtout dans des situations imprévues, lorsqu'un chantier surgit dans le paysage, lorsque le chemin est entravé par une barrière à faible contraste, dans la nuit... etc. 

David me filme en train d'empêcher Talaria de foncer un obstacle. Admirez l'artiste ! 






Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire