Sélection du message

📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

que vous soyez nouveau sur ce blog,  que vous soyez malvoyants pour votre confort de lecture  🅰️ ,  que vous débarquiez de mon ancien blog...

📬 Pour nous écrire

dimanche 13 décembre 2015

Un retour aux sources pour Yuka, mon merveilleux chien-guide


L'un des grands enjeux de la réussite de mon expertise avec Yuka, outre la remise définitive - contre bons soins bien entendu - de mon ange à 4 pattes, et l'accès aux prestations de l'assurance invalidité puisqu'il est prouvé que le tandem que je forme avec elle se déplace «avec harmonie et en sécurité» -, était de pouvoir faire enfin réellement connaissance avec la famille de parrainage de Yuka et de leur permettre de revoir l'ex petit chiot à qui ils ont donné tant d'affection et prodigué de si bons soins.



Yuka entre sa marraine et moi-même, vues de dos en train de marcher.
Yuka entre sa marraine et moi-même, vues de dos en train de marcher.


Il fallait s'assurer auparavant que Yuka et moi soyons irrémédiablement très attachées l'une à l'autre et qu'elle me perçoive définitivement comme son maître. Que ce soit avec moi qu'elle préfère être pour partager des moments de jeu, de joie, de détente dans le but bien entendu qu'elle soit accepte facilement de me guider.

Nous avions déjà convenu de notre première entrevue. Ariane nous a invités chez elle, David et moi, et nous allions rencontrer toute sa famille sur 3 générations. C'était prévu pour le 22 novembre, soit à peine 9 jours après l'expertise. Autant vous dire que j'avais intérêt à réussir ! 

J'ai bénéficié d'une chance extraordinaire concernant la météo pour tout mon apprentissage. D'abord une remise le 30 mars, c'est optimal. La nature s'éveille, le climat est doux (enfin cette année en tout cas) et c'est bien agréable pour passer de longues heures dehors durant le cours d'introduction sans geler ni crever de chaud. L'été de canicule qui a suivi, nous étions déjà prêtes pour nos balades et je pouvais cibler les meilleurs moments pour nous déplacer et éviter que Yuka se brûle les coussinets. D'autre part, je ne souhaitais pas particulièrement finaliser mon entraînement à l'expertise et encore moins passer cette dernière en pleine intempérie ! 

Le timing fut excellent. Le jour d'examen, le soleil s'est levée en fin de matinée et je devais passer dans l'après-midi !

Et voilà que le 17 novembre, soit 5 jours avant de la rencontrer, je reçus un whatsapp amusé d'Ariane qui connaît mon goût prononcé pour la boue blanche. Ce qui est convenu d'appeler : «Schnee», «χιόνι», «snow». La neige quoi ! 



Chutes de neige prévues dimanche. On est à 800 mètres, ça vous pose un problème ?
(...)
Oh ! J'ai vu, posé devant la maison, une nouvelle pelle à neige... Prévoyant mon Chri-Chri... 
Mais elle n'est pas motorisée... Il faudra quand même le moteur humain...

Deux jours plus tard, je lui annonce fièrement être au centre commercial où j'ai acheté mes snow-boots. Eh oui, c'est le premier centre commercial que j'apprécie. Pas trop grand, je ne me perds pas dedans, il y a ce qu'il me faut (Yuka qui connaît le chemin par cœur et à rebours ne manque pas de tenter de m'amener chez Cats and Dogs) et après les achats, je fais toujours un saut dans un endroit sympathique pour savourer un jus de fruit. La serveuse sait ce que je vais commander, un «energy». Il me suffit de préciser si je désire un petit ou un grand ;-)



J'y étais précisément attablée lorsque la réponse d'Ariane m'est parvenue 😆

Je prévoyais de m'acheter des snow-boots. Tant qu'à faire, autant les avoir pour dimanche !

En demandant à bénéficier de l'aide d'une labrad'orette, je m'étais engagée à la sortir par tous les temps et je n'étais pas franchement équipée en souliers. La dernière paire utilisée prenait l'eau et j'avais froid aux pieds. Pour moi, l'achat de nouveaux souliers c'est toute une histoire. Rares sont ceux qui n'exigent pas que je mette presque autant de compeed que j'ai de peau aux pieds.. par ailleurs, il faut que mes chevilles soient bien maintenues. Que je puisse y glisser mes supports plantaires. Que j'aie suffsamment chaud, que mes orteils aient suffisamment de place. 

Et ce jour là, mirace ! Premier magasin de chaussure, première paire essayée et c'était la bonne ! Elle est pourvue d'une semelle bien épaisse, antidérapante et dotée de clous rétractables. Chevilles maintenues grâces à l'entrelassemetn des lacets. Je me sens comme dans des pantouffles ! Normalement, je passe beaucoup de temps dans les magasins de chaussures - je déteste - raison pour laquelle j'y vais à reculons et étrenne beaucoup mes vieilles chaussures dans lesquelles je me sens bien.

Je m'y suis de suite sentie si bien que j'ai acheté une deuxième paire peu de jours après (il a fallu, pour m'en convaincre, que je découvre l'effet de semelles épaisses,  avec fort relief, dans le parc à chien boueux à souhait. C'est super pour marcher dedans mais ensuite c'est assez délicat de prétendre me rendre chez le médecin chaussée de telles godasses contenant plein de terre glissée dans les replis de la semelle. Il me faut une autre paire déjà propre ! 

J'ai écrit toute fière que j'avais acheté mon équipement pour notre rencontre à Ariane. La réponse ne s'est pas fait attendre.


Hahaha! Pour dimanche ? Il ne devrait tomber que quelques floconnets !
(...) Oui fini les hivers cocooning sur le canapé la geek ! :-)
Vive le mouvement !
Très bien. Tu n'auras pas de grippe avec des bonnes défenses immunitaires. Et comme je le dis toujours depuis 11 ans à mes fidèles marcheurs : IL N Y A PAS DE MAUVAIS TEMPS SEULEMENT DE MAUVAIS ÉQUIPEMENTS !


C'est ainsi qu'une détentrice geek repentie s'est mise au sport pour pouvoir sortir sa ferrari 4x4 de compèt', entraînée par une marraine prof de sport, ferrari dotée de sucroît d'une très belle carrosserie et de freins à coussinets (surtout pour tenter d'entraîner sa geek sur le «zebra» qui mène au bus direction «Parca» !).

M'enfin pas complètement repentie ! Qui d'autre qu'une geek aurait trouvé moyen, comme je viens de le faire, de trafiquoter ses vidéos sur iMovie et d'y ajouter des audio-descriptions ?

Nous voici au jour J attendu avec impatience durant de longs mois. 

Comme prévu, la neige a voulu fêter notre arrivée sur les hauteurs lausannoises. Ceci dit, j'en ai été très heureuse, cela ma permis de découvrir en live la joie de ma Yuka qui n'a pas boudé son plaisir ! 

La famille d'Ariane n'est pas très photo et comme nous nous voyions pour la première fois, ce ne fut pas une priorité. David qui fermait la marche et qui aime photographier les paysages en a profité pour immortaliser cet événement. 

Symboliquement, quoi de mieux qu'une marche (photo de couverture de cet article) pour garder une image de cette rencontre puisque c'est bien mes déplacements que Yuka simplifie et que ceci a été rendu possible par sa marraine par ailleurs prof de Nordic Walking ? 

Si ma Yuka adorée m'a toujours aidée à contourner les flaques d'eau, il en allait différemment de la neige... en même temps, c'était aussi sa journée à elle donc au lieu de m'échiner à vouloir marcher au harnais, c'est Ariane qui l'a tenue en laisse ce jour là et je m'aidais de ma canne et des indications qu'Ariane pouvait me donner sur les obstacles. Nous emboîtions le pas à sa fille qui tenait nephew Balou en laisse (vous me suivez, Balou est le filston d'Ybsi, 8 mois, tous ses crocs - enfin je crois - et déjà plus grand que tata Yuka !). 

Tout était organisé de manière impeccable. Les parents d'Ariane aussi se sont occupés d'elle, j'étais toute heureuse et fière de leur permettre à eux aussi de passer du temps avec elle ! 

Sans plus attendre voici un montage vidéo de notre rencontre, avec une bande annonce pour le premier (je maîtrise mieux iMovie un an plus tard) et version audio-décrite dans la deuxième vidéo (qui n'est pas rigoureusement pareille il y a des petits flop dans mes coupures et des doublons je l'avais faite l'année dernière, mais je renonce à recommencer !



Euh merci d'excuser 2 erreurs d'anglais ! Babies et pas babys... et un Balou l'Ybsi's boy pas boys. Ah mon perfectionnement souffre beaucoup !


La rencontre entre Yuka et Balou, audio-décrite. 



Eh oui, Ariane l'a dit, voilà un chien heureux. Neveu et tantine labrad'or se sont fort bien entendus. Dame Yuka lui a juste rappelé qu'elle était la plus âgée et qu'elle devait être le boss. Neveu Balou a accepté de se soumettre sans sourciller. 


Une chose est certaine, Yuka sait marcher dans la neige ! 

Petite pointe d'humour après avoir eu l'occasion de visionner le film que ma sœur m'a envoyé de Simba, le spitz nain de ma nièce, en situation de dérapage incontrôlé. C'est digne de vidéo gag, non 😂 ?


Que dire d'autre si ce n'est que nous avons eu beacoup de plaisir, David et moi, à renconrer toute la famille du pays du Papet ! À bientôt pour de nouvelles aventures !

Vous avez bien sûr la possibilité de laisser des commentaires, notamment concernant l'accessibilité du blog mais aussi sur le contenu ;-)

Yuka & Talaria 💞 Merci de votre visite. N'hésitez pas à liker, à partager, à commenter. Votre avis m'intéresse ! À bientôt pour des prochaines aventures 🐾👣

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire